Cameroun: Les ingénieurs voudraient aller au front des Grandes Réalisations

Plus de 200 ingénieurs de l’Ordre national de génie civil du Cameroun (ONIGC) se sont retrouvés vendredi et samedi à Douala pour leur rencontre annuelle. Au menu, la 5e Journée technique du Génie civil sur le thème « Humidité et bâtiment » tenue le vendredi. Le lendemain était consacré à la 15e assemblée générale ordinaire.

Le ministre des Travaux publics, Patrice Amba Salla, qui préside la cérémonie d’ouverture, est accompagné notamment de Joseph Beti Assomo, gouverneur du Littoral. Selon le Mintp, Douala est une ville d’avenir, où de grands projets d’infrastructures sont en cours de démarrage et bien entendu, les ingénieurs sont au cœur de toutes les réalisations. Tout en félicitant le travail fait par l’Ordre pour ce qui est de la conscientisation de ses membres, le Mintp relève également leur importance et leur responsabilité dans l’exécution des travaux.

D’après Patrice Amba Salla, il est urgent d’assainir le milieu. L’Ordre devrait donner l’alerte en cas de malfaçons, de manquements au respect des règles de l’art sur les projets publics ou privés. Pour le président de l’Ordre, Kisito Ngoa, Douala et le thème du jour n’ont pas été choisis au hasard. Compte tenu des problèmes d’humidité, d’infiltration, de condensation que vivent les populations, il était bon d’y tenir ces assises.

Les débats ont tourné autour de ces maux. Kisito Ngoa a rassuré le Mintp du soutien des ingénieurs de génie civil dans la bonne réalisation des missions de développement des infrastructures du Cameroun. Bien que la tâche soit immense, les ingénieurs s’en réjouissent tout de même. Le plus important c’est qu’ils s’arriment à la nouvelle donne. Celle des nouvelles obligations et responsabilités. La précipitation dans la réalisation des ouvrages, le non respect des règles de l’art sont à proscrire. Le président de l’Ordre a insisté sur la compétence et l’expertise.

Source: Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau