Cameroun : La fondation Kadji Defosso Joseph prime l’excellence scolaire

Des millions de francs, des milliers de livres et des laptops au menu. Quarante établissements d’enseignement secondaire et des enseignants, à avoir été récompensés le 21 novembre 2015 à Yaoundé, avec le soutien de l’Union camerounaise des brasseries (UCB), partenaire de la Fondation.

Cameroun : La fondation Kadji Defosso Joseph prime l’excellence scolaire

Cris de joie à l’hôtel La Falaise de Yaoundé dans l’après-midi de samedi dernier. La remise des primes Quality back to school 2014, a mobilisé toute la communauté nationale de l’enseignement secondaire du pays, sous le présidium de Mounouna Foutsou, secrétaire d’Etat aux Enseignements secondaires. Des chèques de millions de francs, et des laptops (ordinateurs portables) de dernière fantaisie technologique.

40 établissements d’enseignement secondaire pour recevoir des livres pour l’équipement de leurs bibliothèques. 500 000 francs Cfa pour chacun, soit 20 millions de francs au total. 30 laptops, et 15 millions francs aux enseignants de classe de terminale de neuf établissements sélectionnés d’après le palmarès de l’Office du baccalauréat en 2014. Gratifications allouées par la Fondation Kadji Defosso Joseph (KDJ), selon une critériologie arrêtée. C’est ainsi qu’ont pu être primés, les trois meilleurs établissements du classement, les trois meilleures progressions de 2013 à 2014, et les trois meilleurs établissements publics.

Dans la 1ère catégorie, arrive en tête le collège Jean Tabi de Yaoundé, suivi du collège Vogt de la même ville, et du collège Libermann de Douala. Côté meilleurs établissement publics, l’on retrouve le lycée de Ngomedzap, région du Centre, le lycée d’Abong-Mbang, région de l’Est, et le lycée technique d’Akwa (Douala). Selon Mme Lucie Sagam, présidente de la Fondation KDJ, 30 établissements scolaires ont été sélectionnés par les consommateurs d’UCB, et 10 autres par le ministère des Enseignements secondaires (Minesec).

Faut-il le rappeler, la Fondation KDJ, est une structure dévouée à la construction d’un Cameroun de valeurs et de qualité. La Fondation KDJ a pour fondateur Fua Toula Kadji Defosso dont elle porte le nom. Selon le dossier de presse y relatif, c’est suite au constat que les actes de bienfaisance de l’industriel étaient isolés, qu’au début des années 90, le milliardaire décide de monter une Fondation qui coordonne l’ensemble de son indéniable élan philanthropique. A but non lucratif, la mission première de la Fondation KDJ, est de contribuer au soutien des démunis.

Mounouna Foutsou, secrétaire d’Etat au Minesec chargé de l’Enseignement normal :

« Ce que fait la Fondation Kadji de soutenir l’éducation dans notre pays, est une très bonne chose. C’est très encourageant de voir une Fondation qui à travers une industrie, apporte un appui considérable aux acteurs de l’éducation qui font des efforts pour arriver à l’excellence. Nous félicitons et demandons à la Fondation Kadji d’aller de l’avant, et d’étendre ses actions à d’autres sphères ».

Mme Lucie Sagam, présidente Fondation KDJ :

« Notre objectif a toujours été de promouvoir l’éducation au Cameroun. Un jour, le président fondateur s’est assis et a réfléchi sur comment œuvrer à l’éducation des Camerounais, et il a décidé de primer les enseignants des établissements d’enseignement secondaire, ainsi que les meilleurs professeurs. Notre but est d’aller de l’avant pour l’éducation du Cameroun ».

Louis Albert Bikelé, directeur marketing et communication Ucb :

« Nous voulons d’abord remercier l’ensemble de la communauté des enseignants qui a bien voulu répondre présent à cette édition de Quality back to school. Nous félicitons une fois de plus leurs efforts et leur talent. A la suite du secrétaire d’Etat au Minesec, nous leur disons d’aller de l’avant. Nous à notre niveau, nous allons continuer à améliorer la qualité de vie des Camerounais, la qualité de vie des enseignants. Nous sommes dans une option où chaque année, nous allons faire des efforts supplémentaires afin de toujours contribuer à une éducation de qualité, avec évidemment le concours de nos partenaires que sont Kadji beer et Spécial ».

Boten Marcel, proviseur lycée technique d’Oyack :

« Ma joie est immense. Vous voyez comment un de mes enseignants a reçu un ordinateur portable de grande qualité. La Fondation Kadji met l’enseignant au cœur de son action. Les établissements sont primés, c’est d’abord le travail des enseignants. Nous remercions la Fondation Kadji qui nous honore ce jour, et lui demander de continuer sur cette voie qui contribue à l’émergence de notre pays ».

Source: Camer.be

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau