Cameroun: L'université de Douala se connecte à Internet

Un partenariat signé avec un fournisseur d'accès pour le déploiement d'un réseau Wifi sur le campus. A partir du mois de novembre 2012 et ce, pour les cinq prochaines années, un réseau Internet sans fil va être déployé sur les différents campus de l'université de Douala. Le réseau sera progressivement étendu à ses 11 établissements, selon le Pr. Dieudonné Oyono, recteur de l'université de Douala.

universite-dla.png

Un accord dans ce sens a été signé la semaine dernière entre l'université de Douala et le fournisseur d'accès Internet YooMee. « Cet accord rentre dans le cadre de la politique de modernisation de l'Université et d'arrimage aux Technologies de l'Information et de la Communication », déclare le recteur.

Trois principaux objectifs sont visés : permettre aux étudiants qui s'inscrivent en ligne de le faire de préférence sur le campus universitaire, qui disposera d'une meilleure bande passante qu'ailleurs ; prodiguer aux apprenants un accès rapide aux sites à contenus pédagogiques pour compléter les enseignements, mais aussi permettre aux enseignants d'avoir accès aux bibliothèques numériques, pour enrichir en temps réel les contenus des cours.

Gros consommateurs d'Internet, les étudiants ont généralement recours aux cybercafés autour du campus. Des lieux où l'offre pose parfois problème, notamment en ce qui concerne la qualité de la bande passante. Selon Stéphane Abrahams, Dg de YooMee, l'accès à Internet pourra se faire à partir de n'importe quel terminal compatible avec la technologie Wi-fi (desktop, laptop, smatphone...).

La technologie utilisée devrait aussi permettre de connecter simultanément 10.000 personnes sur le réseau. Pour cela, les utilisateurs doivent ouvrir un compte par l'intermédiaire d'un portail Internet, où des prix préférentiels leur seront appliqués selon le fournisseur d'accès. « La révolution d'Internet est née sur des campus universitaires, tout comme Facebook, ou Google. Nous espérons par cet accord contribuer au rayonnement de l'université », confie Stéphane Abrahams.

Source: Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau