Cameroun: L’Essec dans le top 10 des Business Schools

Le classement est établi par l’hebdomadaire international Jeune Afrique. La nouvelle est contenue dans le numéro double de l’hebdomadaire international Jeune Afrique, édition N°2703 et N°2704 du 28 octobre au 10 novembre 2012. L’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) est dans le Top 10 des meilleures Business Schools d’Afrique francophone. « C’est la récompense et la reconnaissance internationale des nombreux efforts que nous effectuons, au quotidien, pour l’amélioration qualitative et quantitative de l’offre de formation en management ; qu’il s’agisse de celle dédiée aux jeunes étudiants en formation initiale ou aux personnes adultes en formation continue », réagit Emmanuel Kamdem, directeur de l’Essec. La participation à ce concours est volontaire et non contraignante.

Chaque Business School de l’espace Afrique francophone est évaluée suivant les critères privilégiés par les évaluateurs. Ces critères sont recensés dans un questionnaire de 30 questions sur différents points. Entre autres : notoriété nationale de l’Ecole, ouverture sur l’international, modèle pédagogique, relations avec les entreprises.

L’édition 2012 de ce concours a mis en compétition une quarantaine de Business Schools d’Afrique francophone. La reconnaissance de l’Essec entraîne néanmoins une interpellation pour cette école créée en 1979. A en croire Emmanuel Kamdem, la direction s’attelle principalement à réussir l’arrimage au système de formation Licence-Master-Doctorat.

Elle est engagée dans la préparation de nouveaux partenariats universitaires internationaux et aux accréditations universitaires internationales, le renforcement et la diversification des partenariats professionnels avec les entreprises et le secteur privé. En rappel, il s’agit pour l’Essec d’une nouvelle distinction internationale qui vient après celle obtenue, en 2009, à la suite d’un concours international organisé par le même journal qui a couronné son expertise pédagogique (dans l’enseignement) et scientifique (dans la recherche) sur les préoccupations liées à la responsabilité sociétale de l’entreprise.

Source:Cameroun Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/12/2012