Cameroun : Des élèves incendient la residence du proviseur

incendie.jpg

Des candidats aux examens au lycée de Soulédé-Roua n’ayant pas vu leurs noms sur les listes provisoires avaient paralysé les cours vendredi dernier.

On a frôlé le pire au lycée de Soulédé-Roua, dans le département du Mayo-Tsanaga vendredi dernier. Afin de manifester leur mécontentement, les élèves des classes de troisième, première et terminale sont allés brûler le domicile de leur proviseur.

C’est qu’ils n’ont pas vu leurs noms sur les listes provisoires relatives aux examens officiels. Un peu plus de cent élèves sont concernés par cette situation. Pour eux, le spectre d’une année blanche planait déjà sur leurs têtes, d’autant plus que les épreuves physiques étaient programmées pour le mardi 15 avril dernier.

Vendredi donc, au lieu d’aller en classe, ils se sont plutôt rendus en masse à la résidence du proviseur. Personne ne s’y trouvait au moment où ces élèves furieux sont arrivés. Ils ont mis le feu à la maison qui a ainsi été consumée. Cette dégradation du bien d’une autorité a provoqué la terreur sur le campus du lycée de Soulédé-Roua du coup déserté par tous les élèves.

Face à cette situation, les responsables en charge des Enseignements secondaires, sous la houlette de Mahamat Mahama, délégué régional de cet ordre d’enseignement pour l’Extrême-Nord ont organisé mardi dernier à Mokolo, une réunion tripartite entre l’administration scolaire, les élèves et les parents d’élèves. Concertation au cours de laquelle toutes les divergences ont été évacuées, à telle enseigne que tous les plaignants ont été rétablis dans leurs droits. Ils prennent part aux épreuves d’éducation physique qui sont en cours.

© Cameroon Tribune : Patrice MBOSSA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau