Cameroun - Concours d'entrée à l'ENAM: Michel-Ange Angouing au Tribunal

Le Ministre de la fonction publique, Président du conseil d'administration de l'Ecole Nationale d'Administration et de la Magistrature est appelé à comparaître dans une affaire de substitution de nom au sein de cette institution.

Enam yaounde230810300 1

L'incroyable scénario se déroule à l'Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (Enam) dont le siège se trouve à Yaoundé. Hamidou Amadou, candidat au concours d'entrée au cycle A des divisions administratives et des régies financières, section administration générale de l'Enam année 2013 se serait, selon ses déclarations, fait ravir sa place au terme des deux phases du concours. A l'issue des épreuves écrites déroulées du 18 au 19 mai 2013, le candidat Hamidou Amadou a brillamment obtenu son admissibilité loi donnant accès à l'épreuve suivante. La liste intégrale des admissibles aux épreuves orales signée de Michel-Ange Angouing, le Ministre de la fonction publique sera publiée le 29 juillet 2013. Ladite liste fera d'ailleurs l'objet d'une publication dans le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune du 30 juillet 2013.

D'Hamidou Ahmadou à Hamidou Hamadou

Toujours selon Hamidou Amadou, les épreuves orales se sont déroulées le 3 août 2013 conformément au calendrier préétabli. Le 7 août, les résultats définitifs étaient dévoilés, comme pour les écrits, par le même Ministre de la fonction publique, suivis de leur traditionnelle publication dans les colonnes du journal du gouvernement le 9 août d'après. C'est à ce moment précis que survint le coup de théâtre à en croire le récit d'Hamidou Ahmadou «Au lieu de mon nom, c'est plutôt un certain Hamidou Hamadou qui était définitivement admis alors même qu'il n'a été admissible», indiquait-il, visiblement encore sous le choc. Le tour de passe-passe entre les noms «Amadou» et «Hamadou» se serait donc opéré durant la période entre les épreuves orales et la publication des résultats définitifs. Hamidou Ahmadou a donc été remplacé par Hamidou Hamadou né le 29 mars 1987. Un véritable scandale selon Hamidou Ahmadou qui ne cesse de demander que justice soit rendue».

Les responsables de l'Enam accusés

Ce dernier complètement désabusé pointe un doigt accusateur sur les responsables de la gestion de l'Enam. C'est ainsi qu'en date du 14 août 2013, il introduisait par voie d'huissier, une requête portant réclamation d'admission au cycle A des divisions administratives et des régies financières, section administration générale auprès du Ministre de la fonction publique ainsi qu'à l'attention du Directeur général de l'Enam. Le 15 novembre 2013, Hamidou Amadou introduisait un recours contentieux au Tribunal administratif de Yaoundé. Appelés à comparaître devant cette juridiction, le Ministre de la fonction publique, ni même son conseil n'a daigné se présenter au prétoire administratif de Yaoundé. Aux dernières nouvelles, le délicat dossier aurait été transmis au parquet général pour suite. Michel-Ange Angouing recevra ce 28 mars, une convocation de comparution de la part du parquet général de Yaoundé. © GEORGES SEMEY | Ouest Littoral

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau