Cameroun - BTS 2013: Des erreurs dans l'épreuve de fiscalité

Des candidats s'en plaignent tandis qu'un expert en la matière demande son annulation.

Les candidats au Brevet de techniciens supérieurs (BTS) session 2013 sont aux abois comme d'habitude. Cette année, il s'agit spécifiquement de tous ceux qui composent en Fiscalité. Vendredi dernier à la sortie de cette épreuve, ceux-ci ont exprimé leur mécontentement du côté de Douala rapportait la chaîne de télévision privée Canal2. L'un de ces candidats expliquait: «l'épreuve de fiscalité est venue avec plusieurs incongruités.

Au niveau de la Tva par exemple, le taux applicable n'est pas celui actuellement en vigueur». Dans la même lancée explicative, une candidate renchérissait: «Cette année on nous présente une épreuve de Fiscalité à une seule partie avec juste l'impôt sur société et comme si ça ne suffisait pas, on nous donne seulement les déficits de l'entreprise». Apportant de l'eau à son moulin, un autre candidat a indiqué que c'est depuis l'année 2004 que l'épreuve de Fiscalité au Brevet de techniciens supérieurs BTS, comporte 05 parties. «Mais curieusement cette année elle ne comportait qu'une seule».

Question de confronter ces récriminations des candidats à l'avis d'un expert, cette même chaîne de télévision a interrogé Pierre Alaka Alaka expert en fiscalité, qui a indiqué: «j'ai lu et relu cette épreuve. Celle-ci est mauvaise et doit être absolument annulée». Selon lui, cette épreuve comporte plusieurs données fausses en l'occurrence, le droit y appliqué et pourtant il n'a pas été enseigné. Il indique par ailleurs que ladite épreuve comporte des éléments qui ont pourtant été supprimés dans les lois de finances. Toutes ses erreurs selon, Pierre Alaka Alaka sont le fruit du fait qu'on confie au Cameroun l'enseignement de la fiscalité aux comptables.

© MÉLANIE AMBOMBO | source: mutations

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau