Cameroun - Bangangté: Les exigences de l'Udm à ses étudiants

Dès leur accueil dans cette université, les lauréats du dernier concours national ont appris que chacun d'eux paiera 1,3 millions FCFA. La rencontre qui se voulait brève et informative, a été bien longue et âpre en discussions.1384379836 udm cameroun

D'un côté, les responsables de l'université des Montagnes conduits par le Pr Ambroise Kom, qui sera rejoint par le Pr Lazare Kaptué, et de l'autre, une centaine d'étudiants de la faculté de médecine, nouvellement admis au concours organisé par le ministère de l'Enseignement supérieur en août dernier.

L'objectif était, lors de l'ouverture des travaux dans la grande salle de l'amphi 1, selon le vice-président de l'Udm, Ambroise Kom, ce lundi 25 novembre 2013, de s'accorder sur les modalités afin de lancer une année pour ces débutants. Après une brève présentation de l'Udm, une institution qui forme depuis l'an 2000, fondée par l'Association pour l'éducation et le développement (Aed), dans le but d'apporter une alternative à l'éducation, la formation et le développement, le Pr Ambroise Kom a rappelé qu'il y a actuellement 1.300 étudiants en médecine qui payent en moyenne 1,3 millions FCFA pour leur formation chaque année, et qu'il n'est pas question que cela change. Brouhaha dans la salle.

Les 190 nouveaux étudiants multiplient des questions. Ils veulent savoir comment on peut leur réclamer 1,3 million FCFA comme frais de scolarité alors qu'en organisant le concours, le Minsup avait promis qu'ils paieraient 50.000 FCFA. D'autres ne reconnaissent pas avoir choisi l'Udm au moment du concours, ou la branche de la médecine dans laquelle ils sont affectés. Pour ces détails, les responsables de l'Udm renvoient les plaignants vers le Minesup, en arguant que «l'Udm n'a participé ni au déroulement du concours, ni au dispatching des candidats admis par centre de formation, et encore moins au choix de leurs filières. Tout nous a été imposé. On nous a remis juste les résultats et la seule condition que nous réclamons aux étudiants, c'est de savoir que le coût pour une formation d'excellence est de 1.295.000F par an ici».

Délai de paiement

Le Pr Lazare Kaptué prévient que les étudiants qui ne s'acquitteront pas de la somme de 345.000 FCFA dès le 27 novembre seront remplacés. C'est le versement de cette somme qui va permettre à l'Etat de débourser les 950.000 FCFA pour compléter les frais de scolarité de chaque étudiant, en attendant qu'ils se décident à voler de leurs propres ailes dès l'année prochaine.

Pendant que l'inquiétude s'empare des nouveaux étudiants, le Pr André Ntonfo rappelle les exigences académiques et disciplinaires de cette université en insistant sur le fait qu'ici, ceux qui auront une moyenne inférieure à 09/20 à la fin d'une année, sont d'office exclus. Tout à côté, le Pr Bernard Boneu, président de l'université Paul Sabatier de Toulouse, et son équipe, sont déjà occupés à la validation des cursus académiques des étudiants du niveau 6 et la correction des mémoires déposés par les étudiants de 7ème année. Plus loin, ses collègues forment les futurs médecins généralistes aux prises en charge d'urgence des patients dans les ambulances bien équipées ou lors d'incidents graves.

© Honoré Feukouo | Le Jour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau