L' Egypte

 

L'Égypte, en forme longue la République arabe d'Égypte, est un pays d'Afrique du nord-est situé sur la côte sud de la Méditerranée orientale : le bassin Levantin. La partie nord-est du pays constituée par la péninsule du Sinaï se situe cependant en Asie. Avec 83 000 000 d'habitants, l'Égypte est le troisième pays le plus peuplé d'Afrique derrière le Nigeria et l'Éthiopie. En très forte croissance, sa population a été multipliée par quatre en soixante ans. Sa capitale est Le Caire, sa langue officielle est l'arabe, sa langue parlée est l'égyptien (arabe dialectal), le siwi, le tamazight (berbère) de l'ouest du pays parlé à Siwa. Le copte survit en tant que langue liturgique des chrétiens d'Égypte. Sa monnaie est la livre égyptienne.

Les monuments étonnants et colossaux de l'Égypte ancienne ne manquent jamais de fasciner. La chaleur, les vues et la lumière du désert sont revigorantes. Le fraîcheur des eaux turquoise vous rajeunit. Une croisière sentimentale le long du fleuve le plus long du monde éblouit les sens. Une station balnéaire offrant une escapade de première classe sur la côte de la mer Rouge, c'est de l'évasion à l'état pur. Aucun endroit ne recèle la magie, le mystère et les plaisirs de l'Égypte. Rendez-vous en Égypte pour découvrir un monde de merveilles. Nous vous invitons à tirer le meilleur parti de vos vacances avec Egypt Travel, site Web officiel du tourisme en Égypte.

" L'Égypte antique, c'est une permanence et un repère, dans un monde qui bouge de plus en plus vite. Sans doute n'a-t-elle jamais mérité autant son qualificatif d'"éternelle". Elle semble appartenir à chacun. Ce patrimoine est tellement ancien qu'il jouit d'une sorte d'extraterritorialité. L'Égypte n'apparaît pas seulement comme une civilisation remarquable, mais comme la mère des autres civilisations. Elle finit par symboliser l'Antiquité en général (...) " (SOLE R., 1997.- L'Égypte, une passion française, Paris, Le Seuil édit., 410 p., p. 344).

En 2010 l'Egypte a enregistré une fréquentation de 14,7 millions de touristes, soit une hausse de 17,5% par rapport à 2009.Les recettes avoisinaient 13 milliards de US$ (+10,8%). La répartition des flux touristiques est demeurée inchangée. Les russes constituent la première clientèle ( 2,8 millions de touristes soit +40,3%), suivis par les britanniques ( 1,4 millions de touristes, soit +8,1%),les allemands (1,3 millions, soit +9,2%) et les français (600000 touristes, soit +8,6%).

Les révoltes populaires survenues au cours de l'année 2011 ont entraîné un freinage notable de l'activité touristique. Dès avril 2011 les hôtels égyptiens étaient occupés à 30% contre plus de 90% pour la même période en 2010. Pour le mois de février les tour-opérateurs français avaient enregistré une baisse de l'activité touristique de 81,3% en Egypte. L'Egypte a accueilli 9,8 millions de touristes en 2011 au lieu de 14,7 millions l'année précédente, soit une réduction de plus de 33%. Cette fréquentation a généré 8,8 milliards de dollars (6,8 milliards d'euros), contre 12,5 milliards (9,7 mds euros) en 2010. Le manque à gagner a amené le pays, dirigé par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) et un gouvernement intérimaire, à demander l'aide du Fonds monétaire international (FMI) après avoir initialement rejeté cette solution. Il a sollicité officiellement un prêt de 3,2 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros). De nombreux Egyptiens s'inquiètent des mesures d'austérité que le FMI pourrait exiger en contrepartie de son aide, et notamment en ce qui concerne les subventions sur le carburant et l'alimentation. Par ailleurs la large victoire des islamistes aux dernières législatives, en particulier la percée des fondamentalistes salafistes qui ont multiplié les déclarations hostiles à l’alcool et aux bikinis dans les lieux touristiques, alimente les craintes dans le secteur touristique. L’industrie touristique est toujours vitale pour l’économie du pays : elle comptait pour 11% du PIB et fournissait 12,6% des emplois en 2009.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/12/2012