Transports: Où sont passés les taxis de Tsimi Evouna?

Les voitures de couleur jaune appartenant à la Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY) ne sont presque plus visibles dans la ville.

taxi-1.jpg

Les voitures de couleur jaune appartenant à la Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY) ne sont presque plus visibles dans la ville. Pourtant l'on pouvait encore se réjouir de ce que les taxis mis en circulation par le Délégué du gouvernement aidaient certains Camerounais.

L'on percevait alors un soulagement de se déplacer d'un coin de la cité à un autre à bord du taxi CUY en toute sécurité. Mais, aujourd'hui encore par ces temps de vache maigre, où l'insécurité dans les taxis a atteint son paroxysme.

Ces voitures jaunes sont devenues incontestablement de véritables laboratoires d'insécurité au point où une nouvelle profession s'est forgée, celle d'agent de laboratoire d'insécurité pour qualifier ces chauffeurs qui mettent leurs taxis à la disposition des agresseurs, quand eux-mêmes, ils ne le sont pas. L'on s'interroge sur la trajectoire empruntée par les taxis de Tsimi Evouna au moment où les Camerounais crient tous Alerte! Alerte! On vient de m'agresser dans un taxi.

© Le Soir

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau