Transparency International: La police, le corps le plus corrompu au Cameroun

Transparency international: La police, le corps le plus corrompu La Police est un corps «extrêmement» corrompu au Cameroun.

police cameroun

C'est ce que pensent 86% de Camerounais sondés par Transparency International, qui a rendu public hier à Yaoundé, son baromètre mondial de la corruption 2013. La Police est talonnée par la justice et le système éducatif. Ce sondage a été réalisé entre septembre 2012 et mars 2013 sur un échantillon de 1000 personnes issues des 10 régions du Cameroun, âgées de 18 ans et plus. Selon les résultats du sondage de Transparency International, la Police est le corps qui perçoit le plus de pots-de-vin.

Deux personnes sur trois (69%) reconnaissent avoir payé des policiers. 54% affirment que payer ces pots-de-vin était le seul moyen pour eux d'obtenir le service requis, ou pour l'accélérer (37%). La situation dans le Secteur de l'éducation est assez préoccupante en cette veille de rentrée scolaire. L'éducation occupe en effet le troisième rang des corps les plus corrompus du Cameroun. C'est ce qu'en pensent 72% de sondés.

«Effectivement, reconnaît Roger Ngoh Yom, la rentrée scolaire est un moment de racket dans les établissements scolaires. Des parents sont parfois contraints de payer pour des services qui sont normalement gratuits. Nous avons mené de nombreuses études pour le compte de l’Éducation de base, Lesquelles ont permis à certains parents de récupérer des fonds qu'ils avaient indument payés dans des établissements scolaires. Nous les invitons à nous saisir pour se plaindre de tout frais qu'on leur demande de payer alors que ce n'est pas prévu».

© Jean Bruno Tagne | Le Jour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau