Télécommunications: Le Cameroun maillé par 6000km de fibre optique

Les soucis des usagers des diverses facettes des communications numériques vont désormais relever du passé.

Avec la réception officielle vendredi dernier des travaux de pose de 3200 km de câble à fibre optique, les dix chefs-lieux de régions et une centaine de chefs-lieux de départements et d'arrondissements du Cameroun sont désormais raccordés au réseau national de transmission par fibre optique. Pour le vernissage de cet important projet structurant, le Premier ministre à dépêche à Maroua pour le représenter personnellement, Jean-Pierre Biyiti bi Essam, ministre des Postes et Telecomunications. La cérémonie qui s'est déroulée à l'esplanade des services du gouverneur a connu la présence de hauts responsables en charge de la gestion des structures des Communications auxquelles se sont jointes les populations locales. La pose de la fibre optique dans la région de l'Extreme-Nord permet à la région de réduire le déficit constaté en matière de transmission des communications électroniques. Le représentant personnel du PM soulignera que ce projet constitue une des actions concrètes de la politique des "Grandes Réalisations" portées par le président Paul Biya. "C'est le point de départ d'un accès généralisé à l'Internet", poursuit-il.

En brossant l'historique de ce projet, le Minpostel révélera que les travaux de la pose de la fibre optique ont été lancés le 22 décembre 2009 à Kye-Ossi dans la région du Sud. Avec ces 3200km réceptionnés vendredi dernier à Maroua, le Cameroun dispose désormais d’un réseau installé en fibre optique de 6000 km. A terme, ce réseau sera porté à un linéaire de plus de 10 000km de câble à fibre optique. Des brettelles sont prévues pour connecter les pays voisins notamment le Tchad et la RCA et le Nigeria. Grâce aux travaux en cours, le gouvernement camerounais ambitionne d’ici à 2015, de relever le taux de pénétration d’Internet de la population à 40%, celle de la téléphonie mobile de 50% et 30% pour la téléphonie fixe. Le réseau est appelé à s'étendre pour qu'une masse critique de la population bénéficie véritablement de cette révolution numérique. C'est pourquoi le gouvernement s'est engagé dans un vaste programme de construction des boucles optiques urbaines dans les grandes métropoles du pays. La boucle optique de Douala est déjà opérationnelle, celle de Yaoundé en cours de réalisation.

Les études en vue de la construction des boucles de Buea, Limbe et de Maroua sont achevées. À Maroua, le linéaire sera long de 26,754 km et atteindra le site de l'Ecole normale supérieure de Maroua, à Kongola. Cerise sur le gâteau, la ville sera dotée d'un Hôtel des Postes et Télécommunications dont les travaux de construction déjà budgétisés vont coûter 195 millions de francs CFA. Le répresentant personnel du PM a exprimé la gratitude du gouvernement Camerounais à l'endroit de la Chine dont l'aide aura été déterminante dans la conduite à bon port de ce chantier innovant. Le projet de réalisation et d'acquisition des équipements est estimé à environ 30,6 milliards FCFA.

Eximbank China a contribué à hauteur d’environ 26 milliards FCFA dans le cadre d’un prêt et la CAMTEL pour environ 4,5 milliards FCFA comme fonds de contrepartie. La cérémonie de réception officielle des travaux de pose de 3200 km de câble optique a connu la présence des directeurs généraux de la Camtel, de l'Art et de l'Antic. La Campost était représentée par son Dire tuer général adjoint. L'Ambassadeur de Chine était représenté par son conseiller économique et commercial, Gao Yo g Qin.

© Grégoire DJARMAILA | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau