Rencontre internationale d'affaires: Des produits camerounais font recette à Alger

 Plus de 50 000 personnes ont visité les stands d'exposition des Camerounais du 29 mai au 03 juin, dans le cadre des premières Journées Economiques et Commerciales Camerounaises (JECC), conduites par Luc Magloire Mbarga Atangana, le Ministre du Commerce (MINCOMMERCE).

alger.jpg

Après le Brésil, le Maroc et le Nigeria, les opérateurs économiques camerounais viennent une fois encore de crever l'écran en Algérie. En effet, sous l'égide du Ministre du Commerce, le savoir-faire camerounais dans les secteurs que sont la forêt, les produits de rente, l'agroalimentaire, l'artisanat, le textile, entre autres, a été présenté par les opérateurs nationaux dans l'enceinte de la Société Algérienne des Foires et Expositions (SAFEX), du 29 mai au 03 juin. «Je demande aux opérateurs économiques algériens et camerounais de profiter de cette rencontre pour mieux se connaître et jeter les bases d'une coopération meilleure et gagnant-gagnant dans le futur». Ces propos du MINCOMMERCE lors de l'ouverture de la cérémonie des JECC, dans la capitale algérienne (Alger) le 30 mai, expriment toutes les attentes du Gouvernement de cette première rencontre d'affaires entre opérateurs économiques camerounais et leurs homologues algériens. Une expédition, deux solennités.

En marge des JECC, le Cameroun a, sous le statut d'invité d'honneur, pris part à la 46 édition de la Foire Internationale d'Alger (FIA), présidée par le Premier Ministre algérien, Abdelmalek Sellai. Cette rencontre, placée sous le signe du «Renouveau économique», a connu la mobilisation de 945 exposants (nationaux et étrangers).

Et plus que tous les autres stands, l'espace d'exposition des produits camerounais n'aura pas désempli pendant les 6 jours de la foire. La preuve, d'après les statistiques des autorités du pays d'Abdelaziz Bouteflika, plus de 50 000 personnes ont visité la cinquantaine de stands du pavillon d'honneur «Saoura», affecté au Cameroun. Parmi les produits camerounais qui ont forcé l'admiration des visiteurs, il y avait surtout le textile, l'agroalimentaire, l'artisanat, les produits de rente...

Le tout couronné par des attractions touristico-culturelles aux couleurs du Cameroun. C'est la première fois qu'un pays de l'Afrique du sud du Sahara participe à ce rendez-vous d'affaires. Les Algériens ont voulu, à travers le choix d'un pays africain (le Cameroun) comme invité d'honneur, promouvoir les échanges économiques et commerciaux entre pays du Sud, dans une économie mondiale encore dominée par les pays du Nord. Et selon le PM algérien, lors de l'inauguration de la FIA au Palais des expositions (Pins maritimes), en présence d'une quinzaine de membres de Gouvernement venus de par le monde, «la réussite de la Foire Internationale d'Alger reflète le dynamisme de l’économie algérienne».

D'autant plus que l'Algérie fait partie des pays les plus proches du marché des pays développés de la rive nord de la Méditerranée. Des partenariats noués. Pour fructifier le côté économique, la délégation conduite par le MINCOMMERCE était composée, entre autres, des responsables de la SONARA, CSPH, CDC, MINPMEESA, PAD, Chanas Assurances, Association Bananière du Cameroun, Association des Rabatteurs et Artisans du Cameroun, Plantations du Haut Penja, ONCC, MIRAP, Northwest Coopérative Association, Compagnie Fruitière et de Radac. Et des rencontres B to B (entre professionnels) qui s'en sont suivies ont permis aux opérateurs économiques camerounais de nouer des partenariats avec leurs homologues algériens.

Des potentialités économiques du pays ont été présentées aux participants (venus d'Afrique, d'Asie, d'Amérique et d'Europe) par le ministre camerounais. «L'investisseur qui s'installe au Cameroun a la possibilité d'écouler ses produits dans un vaste marché de plus de 300 millions de consommateurs», leur a-t-il assuré. Pour exprimer toute la gratitude et la reconnaissance du Gouvernement à l'endroit de l'Algérie, Luc Magloire Mbarga Atangana dira: «Le choix du Cameroun, aux dépens d'autres nations tout aussi dignes et respectables, dénote des excellentes relations d'amitié, de fraternité et de coopération, empreintes de solidarité, de respect et de considération mutuelles qui unissent heureusement le Cameroun et l'Algérie». Dans la poursuite de cette belle aventure économique et commerciale du Gouvernement camerounais, les destinations française et congolaise (RDC) annoncées se préparent déjà au MINCOMMERCE, respectivement pour octobre et décembre prochains.

© Pierre Amougou | La Météo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/06/2013