Lynda Raymonde en "symbiose"

Le premier album de huit titres de la chanteuse est un succès. « Forme O. No Limit in Love ». Vous connaissez ? Beaucoup seraient tentés de répondre par la négative. Pourtant, le 4e titre de Symbiose, premier album de Lynda Raymonde, fait le buzz. « Arrêtes ton baratin mets-moi l’alliance…». Le message est direct et dur. C’est que, Lynda Raymonde née Floriane Lynda Nyebe Andella, veut sensibiliser les adeptes du concubinage. Le disque, sorti en décembre 2011 se révèle au public au mois d’avril.

Ce mois-là, la promotion de « Forme O » débute. Grâce au titre, l’album se vend (plus de 4000 CD écoulés). Symbiose, syncrétisme des expériences et des influences musicales de la vie de Lynda Raymonde, se laisse écouter. « Nyanga », le premier des huit titres de cet opus, dont la promotion a été lancée pendant six mois au Cameroun n’a pas autant accroché que le quatrième.

La qualité des arrangements et de l’enregistrement offre un confort d’écoute très appréciable. L’ouïe peut très bien capter l’harmonie symphonique créée par la guitare, la bass, la batterie. De « Nyanga » en passant par « Minkul Mi Nnem », « Pabyen », le mélomane peut se laisser transporter dans cette richesse phonique ou Soukouss, Ekomot, Bikutsi light ou Jazzy, voire rumba, se juxtaposent bien. Seul slow de l’album, « Yvan petit ange », Lynda Raymonde offre une ode à son frère cadet qui est parti très tôt. Elle choisit la chanson pour raconter la traversée de son deuil.

Originaire de la Lékié (Centre), la chanteuse se lance dans la musique professionnelle en 2000, après son baccalauréat. C’est dans les cabarets qu’elle fera ses classes, en attendant des passages dans des groupes en France et aux Etats-Unis (2006-2007). De ses origines, elle a acquis l’Ekomot, rythme classé parmi le patrimoine du peuple de la Lekié.

De retour au Cameroun, elle est lauréate du concours de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication, option publicité. Mais ses études ne barrent pas le chemin à sa passion, la chanson. Lynda Raymonde décide d’enregistrer son tout premier album et elle s’attache les services de Gilbert Moudio. Son objectif : faire un bikutsi où tout le monde se reconnaîtra, un album qui sera la somme de son expérience. Mission accomplie puisque « Forme O », à en croire les commentaires, a conquis. La réussite pour cette jeune artiste de 31 ans, révélation du Festi-bikutsi 2012.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau