Littérature – GPAL 2013: Francis Bebey désigné grand prix de la mémoire

C’est l’institut français François Villon de Yaoundé qui a servi de cadre mardi 07 janvier 2014 à la cérémonie solennelle de remise des prix aux lauréats de la première édition des Grands prix des associations littéraires (GPAL), organisée par le club des muses (association basée à Douala) avec le soutien du label «Castel Beer» des Brasseries du Cameroun.

Francis bebey 472x316

Sur une quarantaine d’ouvrages publiée tous au Cameroun au cours des dernières années, seuls six d’entre eux avaient reçu l’onction et attiré l’attention des examinateurs sous la houlette du dramaturge Guillaume Oyono Mbia, pour l’ultime étape. Après un travail méticuleux effectué par les membres du jury syncrétique composé entre autres, du sénateur Pierre Flambeau Ngayap (pharmacien de formation), de la journaliste Franco-guinéenne Sarah Sahko (ancienne correspondante permanente de Rfi et de France 24 au Cameroun), et de l’homme politique et non moins juriste célestin Djamen, les lauréats de la première édition des Grands prix des associations littéraires (GPAL 2013) sont les suivants:

- Pour le Grand prix de la recherche, doté d’une enveloppe de 650.000 Fcfa, «Textes et Documents du Cameroun (1815-2012)» de Magloire Ondoua a été primé au détriment de «L’idée de progrès dans la diversité des cultures» d’Ebenezer Njoh Mouellé et Thierry Michalon, et de «Cameroun, l’opposition en panne» d’Ahmadou Séhou.

- Dans la catégorie Belles-lettres, dotée également d’une cagnotte du même montant, «un tilleul au Cameroun» de Marie Hurtel et «Opération Obama» d’Eric Mendi ont été préférés à «Sur les traces d’une vie en demi-teinte», de Hilaire Sikounmo.

- Pour le Grand prix de la mémoire (primé à 650.000 Fcfa), catégorie consacrée aux écrivains majeurs de la littérature Camerounaise contemporaine aujourd’hui décédés, l’emblématique Francis Bebey, poète, romancier, nouvelliste, musicien, artiste multidimensionnel et journaliste, a été honoré, à titre posthume, dans ce critérium où plusieurs ténors de notre littérature tels que Mongo Béti, Léopold Ferdinand Oyono, René Philombe et bien d’autres encore, étaient en lice.

@Cameroun-info.net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau