Lionel Messi et Gianluigi Buffon reçues par le pape François

Dans une scène inhabituelle, le pape François passionné de football a reçu au Vatican les joueurs des sélections italienne et argentine avant leur rencontre amicale.

le-pape-francois-1.jpg

Le pape n'a jamais caché sa passion pour le football. Fervent supporter du San Lorenzo, ce club de Buenos Aires où il a passé son enfance, il continue de verser «religieusement» sa cotisation mensuelle depuis sa prise de fonctions romaines. Mardi, il a convié au Vatican quelque 200 personnalités du monde du football. Parmi elles, Lionel Messi et Gianluigi Buffon, les capitaines des équipes nationales d'Argentine et d'Italie avant leur match amical en son honneur, la star du football italien Mario Balotelli, mais aussi l'entraîneur de la Squadra Azzura Cesare Prandelli ou encore le président de la fédération italienne de football, Giancarlo Abete.

Faisant concorder ses responsabilités religieuses et sa passion pour le football, le pape a rappelé aux joueurs la «responsabilité sociale» qui découle de leur immense popularité. A la lumière des scandales d'argent et de mœurs qui secouent régulièrement le monde du football, le pape a déclaré que les sportifs, même très médiatisés, restaient des «hommes (…) porteurs d'humanité» dont les principales motivations devaient être «la beauté et la camaraderie» dans le jeu. En étant des «amateurs» plus que des professionels, ils feront «le bien de la société» . «Il n'y a pas de place pour l'individualisme, tout est coordination, pour l'équipe» a-t-il ajouté.

François a également demandé aux dirigeants sportifs de faire leur possible pour que le football, ce «grand business», reste une manifestation «sportive». A la fin de l'audience, le Saint-Père a reçu un maillot de chaque équipe floqué de son nom ainsi que la nouvelle carte de supporter officiel de son club argentin favori. Les sportifs ont ensuite rejoint la conférence de presse organisée par le chancelier de l'Académie pontificale des sciences, Monseigneur Marcelo Sanchez Sorondo, pour soutenir une initiative caritative. Si la rencontre de mercredi promet d'être belle, le porte-parole du Vatican a indiqué que le pape ne pourra malheureusement pas y assister.

SOURCE : Lefigaro

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau