Les Camerounais et l'alcool, ce fléau social qui mine la société! Sommes nous en majorité alcooliques?

L'alcoolisme se définit comme l'abus de la consommation d'alcool. La dépendance à l’alcool est liée à son usage répété, excessif et compulsif. L’individu perd le contrôle de sa consommation. L'alcoolisme est un grave fléau social.

saoulard120712300.jpg

De plus en plus de jeunes Camerounais consomment de l'alcool en particulier de la bière à la place de l'eau, ceci dans tous les lieux publics, au sein des écoles, collèges, lycées, Campus universitaires, et ils sont de plus en plus nombreux à fréquenter les bars. D'ailleurs, aucune réglementation n'existe en la matière. Les jeunes cohabitent avec les alcools et s'en abreuvent au point de sombrer précocement dans l'alcoolisme. Les parents, les familles s'appauvrissent au bénéfice des brasseries.

Peut on parler d'alcoolisme chez la plupart des Camerounais ? Sommes nous des poivrots ?

Selon les sources proches des brasseries du Cameroun, les Camerounais ont consommé 600 millions de litres de bière en 2012, juste derrière la Pologne, ce chiffre reflète les niveaux de consommation d'alcool au sein de la population. Nos Bars sont les seuls endroits qui ne désemplissent pas, avec un taux de fréquentation qui augmente avec le temps, les brasseries comptent parmi les entreprises les plus florissantes au Cameroun et leur chiffre d'affaires est en hausse constante tous les ans.

On observe de plus en plus de personnes ivres dans les rues , les adolescents, les jeunes, les parents. L'alcoolisation est presque devenu un phénomène de mode chez la plupart des jeunes. Au lever du jour, il y a ceux qui rentrent complètement saouls des bars ou ils ont passé la nuit, abandonnant femme, mari ,enfant, parent à la maison. On retrouve également certains carrément endormis dans les caniveaux tôt le matin .

D'aucuns diront qu'ils vont dans les bars pour rechercher la convivialité, la chaleur humaine, discuter avec des amis en visionnant un match de football, ce qui n'est pas totalement faux, mais il faut également souligner que la plupart d'entre eux n'ont plus un sou quand ils sortent de ces bars. Soit ils ont payé la tournée à toutes les personnes présentes ,soit ils se sont fait plumer par la première « wolowoss » présente dans le bar et qui est à l’affût de « nouveaux pigeons ».

Observer vos voisins au début du mois quand ils perçoivent leur salaire, vous allez remarquer que nombreux sont ceux qui se dirigent en premier lieu dans les bars ou ils font la joie du propriétaire et des "wolowoss" qui sont souvent des mèches avec les gérants. Pendant ce temps toute la famille crève de faim à la maison, les loyers sont impayés, les factures s'accumulent, les inscriptions des enfants à l'école sont également impayées et ces derniers deviennent souvent des voleurs et des voyous. Le couple bat de l'aile, la femme s'amourache du voisin, le mari entretient plusieurs relations extraconjugales au point ou il rentre au domicile une fois par semaine, et il ne s’aperçoit même pas que ses deux derniers enfants ressemblent comme deux gouttes d'eau au voisin....

L'alcoolisme entraîne l'endettement, brise les amitiés, les couples, détériore la santé. D'antan l'alcoolisation était un sujet tabou chez la gent féminine, mais aujourd'hui certaines femmes et même certaines jeunes filles s'alcoolisent plus que les hommes et fréquentent les bars autant que ces derniers. Dans notre société, pour prouver actuellement aux autres qu'on est riche, on offre de la bière aux gens, pour soudoyer un administré on lui offre la bière. Lors des élections certains politiciens offrent des casiers de bières aux électeurs pour être élu et c'est celui qui a souvent offert le plus à boire aux villageois qui est élu.  

Une fête ou un deuil réussi au Cameroun de nos jours est celui où la bière coule à flots. C'est ainsi que certaines personnes expriment leur satisfaction après avoir assisté à une fête en disant: « il y avait la bière à gogo et nous avons beaucoup bu, la fête a été vraiment réussie »  

Le " carrefour de la joie" symbole de l'alcoolisme au Cameroun

Le symbole de l'alcoolisme au Cameroun est le «carrefour de la joie», le paradis de la débauche , un lieu malsain et bouillant, un endroit de tous les abus, alcools, drogues, prostitution d'hommes, femmes et enfants, un lieu où les parties de jambes en l'air entre prostituées et clients peuvent se faire au vu et au su de tous. Les bars dans ce milieu fonctionnent 24h/24h et représentent un vrai business.

Le Camerounais ou "bon viveur"

Si vous rencontrez un Camerounais dans la rue, « un bon viveur » comme certains se font appeler , ne l'inviter pas au cinéma ni à un spectacle, ne lui offrez surtout pas des fleurs, "il déteste ça", inviter lui simplement à manger et à boire une bière ou une autre boisson alcoolisée et il sera le plus heureux.

Ceux qui vivent en Europe sont des grands consommateurs de Champagne de toutes sortes et surtout de grands crus, d’ailleurs vous ne les verrez presque jamais assister à un spectacle, un théâtre, un cirque,une comédie musicale, ou à une séance de cinéma... « se sont les choses des blancs » selon leur dire. Par contre ils n'ont pas besoin d'invitations pour se présenter à une fête même chez une personne inconnue et peu importe s'il faut faire des kilomètres pour s'y rendre. Ils mettent l'ambiance tant qu'il y a à boire et ils sont également capables de vous insulter dans le cas contraire.

Si vous assistez à un concert d'un artiste Camerounais en Europe, vous seriez surpris par le nombre de bouteilles de champagne et de whisky, qui jonchent les tables des spectateurs, car c'est le seul moyen de les faire sortir de chez eux et surtout de leur inciter à assister au spectacle. Malgré que, ces bouteilles coûtent une fortune, ils sont toujours prêt à payer le prix fort pour s'alcooliser.

Je tiens enfin à préciser que, si certains Camerounais sont effectivement des "bons viveurs" et le revendiquent haut et fort, ils sont aussi en majorité très généreuse, et d'une hospitalité irréprochable. Un Camerounais vous recevra toujours chez lui avec un bon plat, une bonne bière et tout ceci dans la bonne humeur. Mais attention l'abus d'alcool est dangereux et a des effets nocifs sur la santé, la vie sociale et la vie professionnelle. Mes amis allons au cinéma, au théâtre, au cirque, assistons à des spectacles en famille..., nous pouvons faire plusieurs choses pour nous divertir au lieu de passer le temps à nous soûler la gueule. A bon entendeur...

"Wolowoss"= terme utilisé par les Camerounais pour désigner une prostituée

@FKG etudiantados.com

Commentaires (1)

1. ngowa william 16/10/2013

cest dommage

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/10/2013