Guinée/Football : tapis rouge à Samuel Etoó à Conakry

etoo-en-guinee2.jpg

Guinée/Football : tapis rouge pour Samuel Etoó á ConakryAprès le ministre des sports avec qui il a échangé, il s´est entretenu avec le chef de l’Etat et le Premier ministre le temps d´un séjour de quarante-huit heures.

« Je suis venu tâter le terrain, écouter les autorités guinéennes. (…) Je viens écouter et voir, pourquoi pas, demain investir ici, comme je l’ai fait ailleurs », a déclaré Samuel Eto’o. A son arrivée vendredi soir à Conakry, Samuel Eto’o a été ovationné à l’aéroport par de nombreux supporteurs, qui scandaient notamment « Eto’o! Eto’o! Eto’o! » ou « Tu es une fierté pour l’Afrique! ».

Le capitaine des lions indomptables du Cameroun et sa suite ont été accueillis par des centaines de fans en liesse, a-t-on constaté. En route pour le ministre de la jeunesse et des sports où l’attendait le maitre des lieux, Sanoussy Bantama Sow, le cortège de l’actuel sociétaire du FK Anji Makhatchkala a fait un tour d’honneur dans la ville.

Une fois au ministère des sports, le footballeur camerounais, qui caresse le vœu de voir sortir de terre des centres de formation de football en Guinée, a dévoilé ses intentions au premier responsable du sport guinéen. « Je suis venu tâter le terrain, écouter les autorités guinéennes. (…)

Je viens écouter et voir, pourquoi pas, demain investir ici, comme je l’ai fait ailleurs », a déclaré Eto’o « Je suis vraiment content d’être ici et nous allons œuvrer à ce que tous ces jeunes, qui nous prennent pour exemple, soient contents. Et surtout, qu’ils fassent mieux que nous. Si on travaille tous dans la même direction, je crois que nous sommes sûrs que nous aurons la relève. Je suis là, j’écoute et vois ce que nous pouvons faire ensemble », a déclaré Samuel Eto’o.

Pour sa part, satisfait et heureux de la présence du président de la fondation Samuel Eto’o Fils , le ministre de la jeunesse et des sports a tout d’abord souhaité la bienvenue à l’invité d’Hamed Camara N’Do. Ensuite, le successeur de Titi Camara a encouragé Samuel Eto’o à s’investir corps et âme en Guinée. « Nous sommes prêts à faire de grandes et de très bonnes choses avec vous», a rassuré le ministre des sports.

Avant la conférence de presse, organisée au siège de la Fédération guinéenne de football (Féguifoot), il avait été reçu en audience par le président Alpha Condé et s’est aussi entretenu avec le ministre des Sports. Il avait visité à la mi-journée un stade neuf de 50.000 places à Nongo, un quartier du nord de Conakry, ainsi que le centre technique "Joseph Blatter" proche du stade.

Quelques heures après, au stade du 28 septembre, il donnait le coup d’envoi du match de gala AS Kaloum- Athlético de Coléah dont il est le parrain. « Les Européens apprennent le football dans des écoles de football. Par contre, nous (en Afrique), nous sortons dans les rues avant de nous retrouver dans des grands stades » a-t-il dit lors de la conférence de presse.

« Je suis convaincu que l’Afrique a le potentiel pour gagner la Coupe du monde demain mais pour ça, nous devons avoir une certaine base », a ajouté le capitaine de FK Anji Makhatchkala. Avant de quitter le sol guinéen samedi , le capitaine des lions indomptables qui a eu droit à un concert en son honneur, animé par plusieurs artistes a remercié les Guinéens pour la chaleur de leur accueil. « On dirait que je suis à Yaoundé ou encore à Douala », a-t-il lancé avant de s´envoler.

© camer.be : Issa-Behalal

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau