France: Le visage de l'homophobie

homo.jpg

Agressé dans la nuit de dimanche dans le XIXe arrondissement de Paris pendant qu'il rentrait chez lui bras dessus bras dessous avec son compagnon, Wilfred de Bruijn a posté sur le net une photo de son visage tuméfié, un cliché qui représente pour lui "le visage de l'homophobie".

"Il était 3h30 du matin, on rentrait d'un anniversaire", raconte Wilfred à nos confrères de 20 minutes. "On s'est fait héler et ensuite (...) c'est le trou noir", poursuit ce Néerlandais installé à Paris depuis dix ans, qui n'a repris connaissance que dans l'ambulance, le visage en sang. Olivier, son ami de 23 ans témoigne également de la rapidité de l'agression, par "peut-être par trois personnes. J'ai simplement entendu 'Ah! Des homosexuels", se souvient Olivier. C'est lui qui a mis les agresseurs en fuite, après avoir été frappé au visage à six reprises.

Wilfred est ressorti de l'hôpital dimanche matin avec sept fractures au visage, des morceaux d'os dans le crâne, une dent en moins et des points de sutures à la lèvre... et dix jours d'incapacité de travail. "Ils ont pris sa tête pour un ballon de football", témoigne encore Olivier, toujours choqué par cette agression

Camer.be

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau