Du matériel de l'hôpital part vers le Cameroun

un-conteneur-de-materiel-medical.jpg

Le premier des sept containers a été chargé samedi grâce à l'association Halte de coeur pompiers France Cameroun Morbihan. Car sa présidente, pompier à Ploërdut, veut aider son pays d'origine.

L'initiative Pauline Quémener a quitté son Cameroun d'origine depuis déjà bien longtemps pour fuir un coup d'État. D'abord en s'installant avec sa tante (elle a été orpheline très jeune) sur l'île de Groix. Puis en s'enracinant à Ploërdut après son mariage. Elle y est devenue pompier volontaire en 2008.Mais elle n'a jamais oublié pour autant ses racines africaines. Au point que, voici un an, à l'occasion d'un voyage sur ses terres natales, elle a eu envie de venir en aide à leurs habitants les plus défavorisés.

« A mon retour, j'ai créé l'association Halte de coeur pompiers France Cameroun Morbihan pour pouvoir envoyer là-bas du matériel qui leur manque, tant dans le domaine sanitaire que scolaire, ou encore sécuritaire », explique cette femme pleine d'énergie. Pour Noël dernier, elle a ainsi réussi à faire expédier par avion une palette de jouets destinés à des enfants en difficulté.

Des lits et une ambulance

Aujourd'hui, c'est une autre étape qu'est en train de franchir l'association : l'envoi de sept containers de matériel médical. Samedi, dans l'ancien hôpital Jégourel, une trentaine de bénévoles ont commencé le chargement.

« Ces lits, chevets, tablettes ou encore lecteurs de radiographie sont déclassés depuis la fermeture de l'établissement, mais ils sont encore en bon état de fonctionnement. C'est donc une belle opération de solidarité qui est menée ici avec ces 200 m3 de matériel qu'offre l'hôpital », constate le maire, Henri Le Dortz, venu soutenir l'opération en qualité de président du conseil de surveillance de l'hôpital.

« Au Cameroun, on manque de tout ou presque, les malades hospitalisés doivent même apporter leurs draps et couvertures. Des lits médicalisés de ce type, il n'en existe pas, même à Yaoundé, la capitale », assure Pauline Quémener. « 180 m3 supplémentaires venant des hôpitaux de Lorient et Guémené-sur-Scorff, de la Mapa de Plouray et de la maison de retraite des soeurs d'Auray vont être également mis en containers prochainement.L'opération dépasse nos espérances. »

Et la solidarité est aussi venue des pompiers. « Offerts par le service départemental d'incendie et de secours, une ambulance totalement révisée, des tuyaux d'incendie, de l'habillement et du petit matériel divers vont être acheminés avec ces sept containers par bateau entre Nantes et Douala. Le transport, qui durera environ un mois, est pris en charge par la société SDV du groupe Bolloré, qui gère le port camerounais », précise le lieutenant-colonel Alain Flégeau.

Au Cameroun, l'opération sera gérée par le général Ahmed Mahamat, commandant le corps national des pompiers de ce pays. Il est venu à Pontivy en novembre dernier pour préparer cette action. « Ce matériel est destiné à différents hôpitaux, notamment à celui des enfants handicapés de Yaoundé. Et à cette occasion, devrait être créé un service d'urgence pour les accidentés de la route », se plaît à souligner Pauline Quémener, heureuse de la mobilisation pour aider un pays qu'elle n'a jamais pu oublier.

Patrick CERTAIN

pontivy.maville.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau