Ces pasteurs des églises qui détruisent les foyers conjugaux. Enquête.

Le phénomène prendrait de l'ampleur au Cameroun au sujet de ces hommes de Dieu qui jettent leur dévolu amoureux sur les femmes d'autrui.

soutane-pretre.jpg

Le phénomène prendrait de l'ampleur au Cameroun au sujet de ces hommes de Dieu qui jettent leur dévolu amoureux sur les femmes d'autrui. Au moment où l'on parle, une enquête a permis de comprendre que 63% des divorces et séparation entre hommes et femmes mariés, sont dues à la pression de ceux que nous pouvons appeler hommes de Dieu envers les femmes des autres. Le cas devient plus social et touche plus d'une personne au point où un syndicat pour éradiquer ce chaos social serait entrain d'être crée. De qui ces jeunes gens se moquent-on? De Dieu? Pourra t-on penser à une nouvelle Mafia mise sur pied par le diable et ses agents pour détruire le monde.

Le mariage qui est une conception divine ne saurait en aucun cas connaître sa destruction par un homme qui doit dire la parole de Dieu et sauver les âmes. Et si tel en était le cas, ces jeunes ne servent pas le Dieu que nous connaissons. Dans cette prolifération des églises Modernes dites réveillées, il se dégage un constat: celui de la haute proportion des femmes par rapport aux hommes. On dirait que ce sont les femmes seules qui recherchent Dieu. Que signifient ces longues prières qui ne se passent que la nuit jusqu'au matin et privent les hommes de leurs femmes. Et le cas devient général même chez les couples qui n'ont aucun problème.

Dans un quartier de Yaoundé, au lieu dit Ekoumdoum une femme mariée depuis 10 ans avec son mari, cadre dans une société de la place avait battu sa belle mère à mort à cause d'une relation avec son pasteur et décriée par sa belle mère à l'insu de son mari. Cet exemple n'est pas le seul puisqu'à Oyomabang, un Pasteur d'une Eglise réveillée avait détruit tout un ménage et a appauvrit toute une famille parce qu'il a détourné la femme d'autrui et qui était le pourvoyeur de fonds dans son ménage. Les cas sont nombreux et incitent le gouvernement à jeter un regard répressif sur cette façon de faire des hommes appelés à convertir les âmes.

Ces pasteurs poussent leur zèle en bousculant les fidèles dans les églises et donnent raison d’emboîter Jésus Christ qui a fait violence sur les commerçants dans le temple de Jérusalem. Jésus Christ avait-il arraché la femme d'autrui? Si c'est lui la référence? Les chrétiens de nos jours doivent faire trop attention parce que tous les signes annonciateurs de la fin du monde annoncés par Jésus Christ dans Mathieu 24 sont déjà là. « Beaucoup viendront en mon nom, et feront des miracles, ils guériront les malades et diront: je suis Dieu». Gardez vous d'être trompés car il faut bien que ces choses arrivent. Alors prudence, les agents du diable utilisent le nom de Dieu et détruisent les foyers.

© E.K | L'Epervier

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau