CAMEROUN - SET MOBILE : LES SOUS-TRAITANTS RÉCLAMENT 5 MOIS D'ARRIÉRÉS

set-mobile220612300.jpg

Ils ont manifesté mercredi dernier à Yaoundé pour réclamer le paiement de leurs droits.

Mercredi 13 février 2012, il est un peu plus de 10h.Des jeunes gens, vêtus aux couleurs de Set Mobile, l’entreprise de téléphonie mobile mise sur pied par l’international camerounais Samuel Eto’o Fils, ont pris d’assaut les locaux de la direction générale du Centre, Sud et Est. Ils brandissent des pancartes portant leurs revendications, notamment le paiement de leurs arriérés de salaires.

En effet, ces 75 employés descendus dans la rue ce mercredi réclament cinq mois de salaire impayés et les promesses faites lors de leur recrutement les 22 juillet et 03 août 2012. Il s’agit, entres autres, de la dotation en motos pour les commerciaux et les primes sur objectif, apprend-on des grévistes. «Cinq mois après notre engagement, il est juste que nous fassions le bilan de notre collaboration avec notre employeur (la société Volcan Sa, entreprise sous-traitante de Set Mobile, Ndlr).

En effet, ces 75 employés descendus dans la rue ce mercredi réclament cinq mois de salaire impayés et les promesses faites lors de leur recrutement les 22 juillet et 03 août 2012. Il s’agit, entres autres, de la dotation en motos pour les commerciaux et les primes sur objectif, apprend-on des grévistes. «Cinq mois après notre engagement, il est juste que nous fassions le bilan de notre collaboration avec notre employeur (la société Volcan Sa, entreprise sous-traitante de Set Mobile, Ndlr).

Mais nous n’avons reçu qu’un seul mois de salaire après cinq mois de travail. Nos employeurs prétextaient que le produit Set Mobile n’avait pas encore décollé. Ce qui n’a pas été mentionné sur notre contrat de travail», se plaignent les grévistes. «Le 20 novembre 2012, nous avons été surpris de constater sur le terrain que d’autres agents de l’entreprise sont affectés à nos postes de travail», ajoutent-ils. Face à cette situation, le collectif des employés de ce partenaire exclusif de Set Mobile a adressé le 22 novembre dernier, une correspondance à la délégation régionale du Travail et de la Sécurité sociale pour solliciter son arbitrage.

Par trois reprises, M. Ngoué Seké, directeur général de Volcan Sa n’a pas honoré à l’invitation de l’inspecteur du travail, Elise Rose Akono, déplorent les employés. Pourtant, affirment-ils, sa présence ne consistait qu’à signer les procès- verbaux de non conciliation avant que l’affaire ne soit envoyée devant les tribunaux. Du côté de la direction régionale de Set Mobile pour le Centre, le Sud et l’Est, on indique ne pas être concerné par ce mouvement de grève.

Jusqu’au moment où nous allions sous presse, aucun responsable de la société Volcan Sa n’a daigné répondre à nos coups de fil. Toutefois, les employés ont levé leur mouvement de grève dans l’après-midi de mercredi, après une promesse faite séance tenante de rencontrer à Douala le Dg de Set Mobile, Hervé Perrin.

© Mutations : PASCAL DIBAMOU

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau