Cameroun: Lapiro de Mbanga brosse la situation des droits de l’Homme au Cameroun depuis Oslo

lapiro160513300.jpg

L'artiste engagé Lambo Sandjo Pierre Roger plus connu sous le nom de Lapiro de Mbanga était invité le 15 mai dernier à Oslo Freedom Forum

Voici l’intégralité de son discours.Mesdames et Messieurs, chers congressistes,Recevez par ma modeste voix, le salut chaleureuxde tous les opprimés du peuple Camerounais.Mon nom est LAMBO SANDJO Pierre Roger.LAPIRO DE MBANGA est mon nom d'artiste.Je suis âgé de 55 ans, marié et père de 7 enfants.Je suis Camerounais d'origine et de nationalité.

Mesdames et Messieurs;

Le Cameroun est un pays d'Afrique de plus de 20 millions d'habitants situé au bord de l'océan Atlantique; on y parle 2 langues officielles le Français et l'anglais. Le Cameroun mon cher et beau pays est médaillé d’or olympique de football à Sydney où il a battu le Brésil en finale.

Le Cameroun a donné naissance à une triple médaillée d’or olympique au saut en longueur. Le Cameroun a participé à plusieurs coupes du monde de football et a battu en 1990 en match d'ouverture, l'Argentine championne du monde en titre avec son véloce et tout puissant Diego Maradona. <<<<<Mesdames et Messieurs; Le Cameroun est un pays producteur du cacao, du café, de la banane, du coton, de l'hévéa, du fer et son bois est particulièrement très sollicité. Le sous-sol Camerounais contient le pétrole, l'or, le diamant, le manganèse, la bauxite, et l'aluminium.

Mesdames et Messieurs;

Le Cameroun mon cher et beau pays, a aussi été pendant deux années consécutives classé premier pays au monde, hélas, de la corruption.

Mesdames et Messieurs;

Parce que vous savez tous qui je suis et que vous savez que j'ai souffert injustement en violation flagrante de mes droits dans mon pays, je n'ai plus besoin de revenir là-dessus. Du fond de mes cellules dans les différentes prisons du Cameroun où j'ai séjourné, j'ai suivi avec beaucoup de bonheurs toutes les campagnes que vous avez menées à travers diverses chancelleries pour faire pression sur le gouvernement Camerounais dans le but d'obtenir ma libération; pour cette raison, l'honneur que j’ai d’être invité à Oslo Freedom Forum me donne l’occasion de remercier très sincèrement: Ole Reitov, Maran Turner, Lina Vigier, Professeur Kwame Karikari du Ghana, Vigier Guitars, Freemuse, Pen international, Freedom now , Freedom to create price, Human Rights Watch, Sénateur Richard Durbin des Etats-unis d'Amérique, Chatue Emmanuel, Nyemb popoli, Michel Michaud Moussala et une pensée à mon frère, ami et camarade combattant Pius Njawe.

Les Artistes Meiway, Lokoua kanza, Lamine Touré and the Afro-Pop Band, Massa Tok Tok, IPP Awilo, la presse ainsi que les religieux de toutes les obédiences au Cameroun qui n'ont pas cessé de prier pour moi; tellement la mobilisation était énorme que surement j'en oublie de citer quelques-uns mais, Dieu sait combien la place que tous ceux qui ont œuvré pour ma cause je veux dire, la cause de la vérité, de la vrai justice et des droits de l'Homme ont dans mon cœur. Une autre raison a motivé ma venue à ce forum des libertés d'Oslo; C'est celle de venir ici devant cette auguste Assemblée mondiale des défenseurs des droits de l'Homme; lancer le profond cri de cœur de l'homme de la rue Camerounaise qui est une alerte que j'ai intitulée: "SOS, Droits de l'Homme et Libertés en péril au Cameroun".

Le Cameroun est de mon point de vue, un mont volcanique en ébullition donc l'irruption sera incontrôlable si rien n'est fait d’ici à là. Pour cela, je me dois de dénoncer de toutes mes forces, la manière dont le pouvoir en place au Cameroun depuis 1982 foule au sol, les droits les plus élémentaires des populations? afin que la Communauté internationale n'en ignore. Étant moi-même une victime de ce système, je suis ici en tant que l'Ambassadeur des millions des sans voix de mon pays et aussi, la voix de ceux qui croupissent sans aucune dignité humaine dans les prisons infectes et surpeuplées Camerounaises. Sur ce, chers congressistes, je sollicite vivement votre intervention auprès de toutes les institutions internationales, pour qu'elles exercent des pressions de toutes natures sur ce régime fantoche, autocratique, dictatorial et sanguinaire de Paul Biya, pour que cessent les crimes contre l'humanité dans ce pays où la jeunesse, traumatisée par les agissements barbares du pouvoir, n'a plus aucun repère.

Mesdames et Messieurs;

Depuis environs 25 ans, je critique le régime de Paul Biya dans mes chansons et ce avant l'avènement du multipartisme et aussi, bien longtemps avant ce qu’il appelle la démocratie avancée et qui à mon avis, avance beaucoup plus vers les chiottes que vers la liberté; ce que mon frère et ami Celestin Monga avait appelé en son temps, la démocratie truquée. J'ai toujours eu des mots très durs sur la gestion calamiteuse de mon pays par le pouvoir en place. Ma chanson intitulée: CONSTITUTION CONSTIPÉE n'a été que la goutte d'eau qui a fait déborder le vase parce que Paul Biya au pouvoir sans partage depuis plusieurs décennies, était prêt à tout faire pour modifier la constitution et s’y maintenir malgré son âge avancé qui est de 80 ans à ce jour; il fallait absolument d'une manière ou d'une autre, me faire taire et enlever cette chanson du circuit.

C'est ainsi que Paul Biya a mis en mouvement, son arme fatale, cette arme qu’il utilise sans ménagement contre ses adversaires politiques, les leaders d’opinion et les journalistes pour les mettre hors d’état de le nuire. Oui j'ai eu droit au déclenchement de la machine à broyer de Paul Biya, cette arme fatale et machine à broyer de celui qui se prend pour Dieu made in Cameroun, n'est rien d'autre que la Justice. Messieurs et Dames de la défense des droits de l'Homme; au Cameroun, le Président de la République se sert de la Justice qu'il manipule à sa guise, pour condamner des innocents à la peine de prison à vie; la Justice est aux ordres du premier et super Magistrat Paul Biya? le Machiavel des temps modernes, étant le Président du conseil supérieur de la magistrature, c'est lui qui note, nomme et révoque les magistrats vous comprenez donc que sa démocratie avancée ignore la notion de séparation des pouvoirs. Le Cameroun est mondialement reconnu comme un pays où les droits de l'Homme ne sont pas respectés et les rapports d’Amnesty international abondent là-dessus

Mesdames et Messieurs;

La Cour suprême du Cameroun m'a envoyé par le biais d'un Huissier de Justice une citation pour comparaître en personne, le 21 mars 2013 dans le but de statuer au fond dans mon dossier, soit deux ans après ma sortie de prison, sachant pertinemment que je suis réfugié aux Etats-Unis d'Amérique avec une partie de ma famille. Je veux bien connaitre la raison de cet intérêt subit à vouloir absolument vider mon dossier maintenant que je suis déjà libéré or en ce moment bien précis, des détenus croupissent dans les prisons en attente de l'ouverture de leurs dossiers pris en otage à la Cour Suprême depuis plus de 16 ans, à l'instar du Franco-Camerounais Michel Thierry Atangana.

Mesdames et Messieurs;

Un journaliste Camerounais appelé Bibi Ngota est mort en détention arbitraire en prison parce qu'il a dénoncé dans son journal que, le Secrétaire Général à la présidence de la République a perçu des Commissions indues pour l'achat d'un navire; le Ministre de la communication qui s'autoproclame porte-parole du gouvernement s’est empressé de faire une conférence de presse où il a déclaré que ce journaliste est mort des suites de Sida, violant ainsi, un secret médical au cas où ce journaliste souffrait effectivement de cette maladie et dans le cas contraire, ce membre du gouvernement mérite être poursuivi pour déclaration mensongère et diffamation. Deux avocats Maître Abessolo Etienne et Maître Yen Eyoum Lydienne sont détenus en prisons depuis plusieurs années pour détournements de deniers publics alors qu'ils ne sont pas des gestionnaires de crédits. Leur crime c'est d'avoir fait leur boulot; ils ont été payés pour avoir récupéré des créances que l'État ne voulait pas payer et qu'il devait à leurs clients.

Une jeune fille de 17 ans nommée Vanessa Tchatchou attend toujours d'avoir les nouvelles de son bébé qui a été volé dans un grand hôpital, sous l'indifférence totale des autorités Camerounaises. Un jeune Camerounais mineure de moins de 18 ans fuyant la misère ambiante au Cameroun, s'est embarqué clandestinement dans la soute d'un avion de la compagnie aérienne Camerounaise pour aller en aventure en France. Ce jeune garçon est mort et a été enterré sous le nom de X par les autorités Françaises, malgré tous les appels qui ont été faits aux autorités Camerounaises, elles n'ont pas daigné lever le petit doigt. Les étudiants Camerounais misèrent en Chine depuis un certain temps déjà, parce que le pouvoir Camerounais ne trouve aucune utilité à régler leurs bourses d'études. Les services de l'Ambassade du Cameroun à Washington squattent dorénavant dans la résidence de l'Ambassadeur, pour avoir été éjectés de l’immeuble qu’ils occupaient pour loyers non payés.

Mesdames et Messieurs;

La prison au Cameroun est un hôtel; les cellules ordinaires sont bondées; on y trouve 350 détenus pour environ 30 mètres carré; on y dort entassé par rangés de 3 ou 4 toutefois, pour trouver une place dans cet enfer, il faut payer. Si vous avez suffisamment de l'argent, vous dormez dans une cellule VIP et là, vous êtes 50 dans une cellule qui a les mêmes dimensions. Si vous n'avez pas de l'argent vous devenez une proie pour les prédateurs avec les vices de tout ordre. Pour trouver une place dans la cour en plein air pour vous coucher à même le sol, même en saison de pluie, il vous faut payer si non vous dormez débout, collé au mur comme un lézard. Il vous faut de l'argent pour acheter à manger car la ration pénale que l’on vous donne une fois par jour, c’est juste une petite poignée de riz. Les infirmiers qui sont dans la prison vendent tous leurs services, même les remèdes qui sont des dons faits aux détenus, leur sont revendus. Sans argent, la prison est un mouroir où les détenus meurent tous les jours, par manque de soins alors que la Communauté Européenne donne les subventions pour les prisonniers, cette subvention est partagée par les responsables de l'administration pénitentiaire; le Cameroun, mon cher et beau pays mérite son double titre de champion du monde de la corruption; ce double titre est bel et bien réel et les plaintes portées devant la Justice Française par des associations Camerounaises contre le Président de la République du Cameroun, pour bien mal acquis, en sont les preuves.

Mesdames et Messieurs;

Le pouvoir dictatorial au Cameroun depuis l'indépendance n'a jamais été élu sur la base d'élections libres et transparentes et pour s'imposer, il sème la terreur au sein de la population. C'est ainsi que les éléments des différents corps d'armées patrouillent dans tous les coins des grandes villes y compris dans les bistrots avec les armes lourdes de guerre en mains, pour intimider la population. Les Camerounais qui essayent de lever la voix, les chanceux sont jetés en prison sous des fallacieux motifs de délits de droits communs taillés sur mesure, comme cela a été mon cas, comme c'est le cas de Enoh Meyomesse candidat recalé à la dernière élection présidentielle. Et comme c'est le cas du Maire Paul Eric Kinguè qui est pourtant un élu du peuple et qui est victime d'un acharnement judiciaire eu égard à la multitude de procès tous bidons, que le pouvoir qu'il a pourtant loyalement servi lui colle au corps. Les malchanceux sont littéralement massacrés par les commandos armés comme ce fut le cas lors des émeutes contre la vie chère de fin février 2008, pour lesquels, j'ai été largué en prison, qui ont fait plus de 100 morts pour les organisations de la société civile et 40 morts pour le gouvernement.

Pour le régime de Paul Biya, tuer 40 personnes qui ont manifesté pacifiquement contre la vie chère est normal; il n’y a pas de quoi fouetter un chat par conséquent, cela ne mérite pas l'ouverture d'une enquête indépendante afin que les responsabilités des uns et des autres soient établies, pour que les fautifs soient punis et les victimes dédommagées.

Mesdames et Messieurs, chers congressistes,

Voilà la situation des grandes réalisations sur les droits de l’Homme dans mon pays le Cameroun à ce jour; merci de m’avoir suivi.

Thanks to OSLO FREEDOM FORUM; GOD BLESS YOU.

© Camer.be : La rédaction

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau