Cameroun/Françoise Mbango :«Je suis venue supporter les Lions indomptables»

francoise-mbango200808275.jpg

Cameroun/Françoise Mbango :«Je suis venue supporter les Lions indomptables»La double championne olympique sous les couleurs du Cameroun, devenue internationale française depuis quelque temps, est au bercail où elle annonce des projets pour la promotion du sport local.

Françoise Mbango, quelle est la raison de votre présence au Cameroun en ce moment ?

Mon séjour actuel au Cameroun se justifie principalement par le soutien que j’ai voulu apporter aux Lions indomptables, par rapport au match très important et décisif qu’ils ont disputé samedi dernier au stade Ahmadou Ahidjo contre les Eperviers du Togo, dans la course à la qualification pour la Coupe du monde de football «Brésil 2014».

Vous êtes sans savoir que depuis quelque temps, la victoire n’était plus au rendez-vous de notre équipe nationale. En tant que sportive de haut niveau qui a eu à défendre les couleurs du Cameroun, je me suis sentie concernée par cette situation de notre sport-roi et j’ai voulu apporter ma modeste contribution pour galvaniser nos joueurs en joignant ma voix à celle des millions de supporters qui croient ferment au potentiel de cette équipe et dont beaucoup se sont déplacé en masse le 23 mars 2013 au stade pour encourager les Lions indomptables et les porter à la victoire.

Aujourd’hui je suis très fière parce que les Lions indomptables ont gagné, et de quelle manière avec ce magnifique but de victoire inscrit par le capitaine Samuel Eto’o ! Ce fut une grande fête au stade omnisports de Yaoundé entre une équipe du Cameroun retrouvée et un public très chaleureux.

Au-delà du match, vous avez apparemment profité de votre séjour pour rencontrer quelques autorités, tel que le ministre des Sports et de l’Education physique. En substance, qu’est-ce qui ressort de cet entretien avec le patron du sport camerounais?

Evidemment, pour moi, ça me permet de montre que je suis toujours présente au Cameroun, de par le coeur d’abord ; l’amour de la patrie ne m’a jamais quitté. J’ai pensé aussi que ce serait bien pendant mon séjour de passer dire bonjour au ministre en charge du sport. Le ministère des Sports au Cameroun, c’est un peu comme ma maison, et donc je ne peux pas venir ici et ne pas venir dire bonjour au patron du sport. C’était l’occasion aussi de l’encourager dans sa tâche qui n’est pas du tout facile. J’en ai profité pour lui faire part de ma bonne volonté à toujours aider ce sport camerounais qui m’a tout donné.

Dans cette perspective, on imagine que vous avez discuté avec le ministre des Sports d’éventuels projets sportifs au Cameroun…

Oui, je puis affirmer que j’ai plein de projets pour le Cameroun et j’en ai discuté avec Monsieur le ministre et j’étais heureuse de constater qu’il y a comme une convergence de vues à ce sujet. Vous permettrez que je n’en dise pas davantage pour le moment, mais vous serez évidemment informés quand tout sera mis en place. Retenez seulement que je ne peux pas oublier d’où je viens et que la situation délicate de notre sport, d’une manière globale, me touche au plus haut point et je voudrais apporter ma modeste contribution pour son amélioration.

Le public a aussi soif de vous entendre sur la motivation qui vous a fait changer de nationalité sportive pour faire la compétition désormais sous les couleurs de la France…

Je sais ! Mais cette soif sera étanchée le moment venu. L’important, pour l’instant, c’est que je vous ai annoncé des projets que je compte réaliser pour le Cameroun. Quand ce sera prêt, on pourra reparler de tout cela, surtout de ma contribution pour que le sport camerounais continue à briller davantage.

© L`Actu : Emmanuel Gustave Samnick

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/03/2013