Cameroun: 48h avec Jessica Ngoua Nseme avant Miss Monde 2016  


 

Dans les coulisses de la préparation de Miss Cameroun avant son envol samedi dernier pour la Chine.

Jessica Ngoua Seme, élue Miss Cameroun 2015 en juillet, est arrivée en Chine dans l’après-midi de dimanche dernier. Elle a rallié la ville de Sanya après 29 heures de vol. L’ambassadrice de la beauté camerounaise représente le pays au prestigieux concours international de beauté Miss Monde, dont la finale est prévue le 19 décembre prochain dans cette cité côtière située sur l’île de Hainan, la plus petite province chinoise. Un rendez-vous que ses prédécesseurs, Valérie Ayena (2013) et Larissa Ngangoum (2014), ont également honoré avant elle. Même si elles n’ont pas gagné la couronne, Valérie Ayena, notamment, a terminé dans le Top 10 du concours top model, une compétition organisée en marge de Miss Monde. Jessica Ngoua Nseme espère faire mieux qu’elles.

«Je veux surtout vivre à fond cette nouvelle expérience», a confié d’entrée de jeu la reine de beauté camerounaise, avec qui votre reporter a passé 48 heures avant son départ pour l’empire du Milieu. Il est 10h15 ce mardi 17 novembre 2015 lorsque Jessica Ngoua Nseme se présente au siège du Comité d’organisation de Miss Cameroun (Comica) au quartier Mvog-Ada à Yaoundé, où elle a rendez-vous avec la présidente du Comica, Ingrid Solange Amougou. Soit 60 minutes après l’heure du rendez-vous. Elle justifiera son retard par le fait qu’elle était en train de préparer les différentes interventions qu’elle aura à faire durant le concours. Ce matin, la Miss doit se rendre une énième fois à l’ambassade de Chine au quartier Bastos, pour son visa d’entrée dans ce pays.

Depuis plusieurs jours, Jessica Ngoua Nseme s’y rend sans pouvoir franchir le seuil d’entrée. Pour cette nouvelle tentative, elle est accompagnée d’Ingrid Solange Amougou. Une fois au portail de la représentation diplomatique chinoise au Cameroun, la jeune femme, perchée sur de hauts talons va, via le microphone installé à l’entrée, annoncer l’objet de sa visite. L’homme de l’ambassade à qui elle a affaire depuis le début de la procédure va aussitôt apparaître comme par enchantement. «Madame, je vous ai expliqué qu’il nous faut une lettre du Comité d’organisation de Miss Monde en Chine. On ne peut pas valider celle qui vient de Londres (le siège de Miss Monde se trouve dans la capitale anglaise, Ndlr). A défaut, il faut une lettre de recommandation du ministère (camerounais, Nldr) de la Culture», laisse entendre ce dernier, vêtu d’un tee-shirt et d’un pantalon noir.

Billets

Les explications de la présidente du Comica, qui affirme que la procédure a toujours été la même et que le Comité d’organisation de Miss Monde est basé à Londres en Angleterre, ne suffisent pas à faire infléchir ce personnel de l’ambassade de Chine. «C’est mon travail et je sais de quoi je parle», rétorque son interlocuteur. Une fin de non-recevoir ! Mais les deux femmes ne baissent pas les bras. Sans une minute à perdre, la présidente du Comica et Miss Cameroun 2015 se rendent au ministère des Relations extérieures (Minrex), le ministre des Arts et de la Culture (Minac), Narcisse Mouelle Kombi, étant hors du pays. Ingrid Solange Amougou espère ainsi rencontrer un responsable qui pourra décanter la situation. C’est à la Direction du protocole que le problème va trouver solution. Rendez-vous est pris à l’ambassade de Chine le lendemain.

En attendant, cap est mis au Minac pour s’enquérir de la situation des fonds à débloquer pour le départ de Jessica Ngoua Nseme. Mais le responsable du service comptabilité de ce département ministériel est absent. Pour gagner en temps, la Miss se rend dans une agence de vente des billets pour une réservation. La voiture dans 

laquelle elle se déplace attire bien des regards et suscite de nombreux commentaires. Comme ici au lieu-dit Camair, où une élève du Cetic de Ngoa-Ekellé, de passage avec ses camarades, s’exclame, surprise : «Mince, elle est vraiment belle, hein !». Un compliment qui arrache un sourire à Jessica Ngoua Nseme. «Faisons un bébé !», lui lance, taquin, le directeur de publication Chantal Roger Tuile, dont la voiture va rejoindre celle de la Miss au Carrefour Warda. Le Dp de la Tribune de l’Est va profiter de la vitre ouverte pour balancer sa carte de visite dans la voiture. Celle-ci atterrit sur Ingrid Solange Amougou. En guise de réponse, la reine de la beauté camerounaise adresse son plus beau sourire à son «admirateur». Non loin de là, c’est un taximan qui va trouver que la voiture conduite par Miss Cameroun 2015 – une Toyoya Yaris bleue – n’est pas à la hauteur du personnage.

«C’est la voiture de la Miss comme ça ? Vraiment, tu ne mérites pas cette voiture. Il te faut une Mercedes», s’insurge le taximan. Nouveau sourire. Au marché artisanal au quartier Tsinga où la Miss se rend pour se procurer des cadeaux qu’elle va offrir au Comité d’organisation du concours Miss Monde, l’accueil est des plus chaleureux. Tous les commerçants souhaitent que la Miss fasse un tour dans leurs boutiques. Quelques-uns seront satisfaits. Après quelques repérages, le rendez-vous est pris pour la veille du départ de la Miss pour des achats. En plus du cadeau qu’elle devra offrir au Comité d’organisation de Miss Monde, Jessica Ngoua Nseme souhaite également offrir des cadeaux aux autres candidates avec qui elle s’est liée d’amitié, notamment Miss Gabon.

Tenues traditionnelles

Bien qu’excitée à l’idée de participer à l’aventure Miss Monde, Jessica Ngoua Nseme n’arrête cependant pas de penser au mois qu’elle devra passer en Chine, loin des siens. «Je vais peut-être devenir folle, mais je sais que je ne vais pas en Chine pour une balade de santé. C’est une nouvelle expérience que j’aurais à leur raconter», dit la jeune femme. Pour sa participation à Miss Monde en Chine, l’ambassadrice de la beauté camerounaise compte s’investir davantage dans certaines compétitions, question de ne pas sortir bredouille du concours. «Il y a une compétition de sport et comme je suis une sportive, je vais plus m’investir de ce côté-là. Il y a également la compétition des talents où je souhaite présenter quelque chose de très émouvant», confie-t-elle, un brin énigmatique.

La suite de cette journée du mardi 17 novembre sera moins stressante, tout comme les autres journées qui vont précéder le départ pour la Chine. La journée du mercredi 18 novembre, après l’ambassade de Chine, va être marquée par le passage de la Miss dans différentes radios pour des interviews. La journée du jeudi 19 novembre 2015 commence par un passage à la matinale de la chaine de télévision Vision 4. Après ce passage, Miss Cameroun 2015 sera invitée à visiter les locaux de cette chaîne sis au quartier Nsam. La suite de la matinée va être ponctuée par l’achat du billet d’avion, l’achat des valises et les essais chez la styliste en charge de confectionner les tenues traditionnelles avec lesquelles Jessica Ngoua Nseme va s’envoler pour la Chine.

Après une halte chez des amis au quartier Tsinga, Miss Cameroun 2015 va se rendre chez elle. Elle y sera rejointe plus tard par sa coiffeuse. Elle est soutenue dans chacune de ses démarches par la présidente du Comica, Ingrid Solange Amougou, qui l’entoure de tout son soutien. Le 21 novembre dernier, Jessica Ngoua Nseme s’envolait pour la Chine où, secrètement, elle espère ravir la couronne détenue depuis un an par la Sud-Africaine Rolene Strauss, élue plus belle femme du monde en 2014…

Aïcha Nsangou / 
camerounlink.com

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau