Arène sur Canal 2 International du 09 juin dernier: Le grand bluff de Vincent Sosthène Fouda

Comme beaucoup de Camerounais nous avons suivi avec admiration la belle initiative de Canal 2 International dans son émission intitulée "L'arène" du dimanche 09 juin dernier !

vincent-s-fouda-ariane-tv-02-2013-thn-475.jpg

Nous comprenons avec modestie que l’invité sur le plateau du jour à savoir, Monsieur Vincent Sosthène Fouda ne soit pas au courant de ce que les Camerounais pensent de lui depuis lors, avec l’affaire Vanessa Tchatchou et son bébé volé. Depuis un certain temps, VSF propage ses mensonges sur les différents médias camerounais que ce soit la radio, la télévision, la presse écrite ou la presse en ligne.

Les faits qui révèlent la personnalité menteuse de Vincent Sosthène Fouda posent en quelques mots une question, celle de savoir si celui qui ment à propos de sa propre vie peut diriger un pays? Le 09 juin dernier sur canal 2 International, à la question de savoir si Vincent Sosthène Fouda avait effectivement rencontré un sénateur américain au sujet de l'affaire Vanessa, il répond par l'affirmative et plus loin, insinue qu'à chaque fois qu'il allait à la rencontre d'une institution ou d'une personnalité, il a toujours appelé certains Camerounais pour leur demander de l'accompagner comme il l'avait fait aux Camerounais de Bruxelles.

Ces derniers selon lui vont lui demander de payer leur déplacement. Il affirme mordicus que les Camerounais de Bruxelles et d'ailleurs lui ont demandé des sous pour l’accompagner à ses différentes rencontres internationales.

Vincent Sosthène Fouda, c'est faux.

Il n'y a que des débiles, et des d'esprits faibles qui croient encore à toutes sortes de conneries balancées par ce compatriote. Vincent Sosthène Fouda peut essayer de retourner la question dans tous les sens et tous les angles, avancer tout sorte d’argument qu’il voudra en recourant à tous les raisonnements, philosophiques, théologiques, politiques etc.…mais, ne pourra plus jamais enlever dans le subconscient collectif des Camerounais avertis qu’il est un spécialiste du mensonge C'est Madame Salomène Tchaptchet de Paris qui met Vincent Fouda en contact avec les étudiants de l’ADDEC à Yaoundé, lorsque la police l’interpelle au sujet de l'affaire Vanessa, c'est encore elle qui informe toute la diaspora C'est elle qui accueille Vincent Fouda à Paris, et constitue avec KOKO Ateba un comité d’accueil en Belgique, afin de l’accompagner au parlement européen.

A Bruxelles, quand Vincent Sosthène Fouda arrive, il sera accueilli par Hubert Ducarme du comité de soutien à Paul Eric Kingué (venu du Luxembourg), Kadji Elie du Code (qui s’occupera de son transport dans la ville), Marcel Tchangué du Mouvement de février 2008 qui s’occupera des frais dépensés au restaurant et autres

A Bruxelles, c'est nous qui le conduisons dans un restaurant d'un hôtel huppé de la place situé en face de la gare de midi où il mange et boit à sa volonté, à nos frais. A son retour au pays, c'est encore nous qui lui envoyons de l’argent à Yaoundé pour l'organisation d'une de ses manifestations publiques sur l'affaire Vanessa Tchatchou.

Nous avons donc accordé à Vincent Sosthène Fouda un crédit pour la manifestation de la vérité, dommage … il nous a manqué du respect La date du dimanche 09 juin 2013,est un triste souvenir et sombre pour cet ancien séminariste.

Il s'est fait prendre à son propre piège. Humilié comme un voleur pris la main dans le sac par les Co-panélistes de Ghislain Pierre Essono à savoir Jean François Chanon et Boris Bertolt. Comment ne pas remercier Ghislain Pierre Essono de nous avoir fait re-découvrir cet homme, qui croyait que les Camerounais sont dupes Vincent Sosthène Fouda a affirmé devant nous à Bruxelles qu'il avait effectué des prélèvements sur le bébé de Vanessa chez la Magistrate Caroline Mejang Ndiku Ateh, à l’époque, substitut numéro un du procureur de la ville de Mfou et a juré que les documents se trouvaient dans son sac qu'il tenait en main.

Il n'a même pas pu nous fournir les noms et les cordonnées du laboratoire afin que nous puissions à notre niveau voir s'il est possible de vérifier l’effectivité des tests commandés par lui-même

De ce qui précède, il appert n’en déplaise à cette langue de mauvais aloi qui doit savoir et intégrer dans ses mémoires qu'aux Etats-Unis pour reprendre Denilla Alima du journal Le Soir, qu’il existe l'impeachment qui est un système d'éthique politique et morale qui voudrait qu'un menteur cesse de faire la politique lorsqu'on l'a découvert.

Un exemple en plus vient de nous en être donné. Heureusement que nous sommes là pour dénoncer toute tentative de manipulation du peuple. Il est grand temps de mettre fin à ce type d'imposture et de dire la vérité aux Camerounais

© Elie Kadji et Marcel Tchangué | Cameroun-info.net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau