Appel au viol raciste: après la ministre italienne, Rokhaya Diallo est visée

Durant la nuit de vendredi à samedi, l’auteure et activiste anti-racisme Rokhaya Diallo a été victime d'un appel au viol de la part d'un internaute qui s'exprimait sur Twitter.

rokhaya-dialo.jpg

Ces menaces surviennent au surlendemain d'un appel similaire lancé par une élue de la Ligue du Nord à l'encontre de la ministre italienne de l'intégration. La citoyenne française nous a fait part de son intention de ne pas laisser cet incident sans suite. "Je vais porter plainte. D'habitude, je ne réagis pas aux insultes mais on ne peut pas laisser ce genre d'appel au crime sexuel sans suite", nous a-t-elle confié par téléphone.

Rokhaya Diallo est française, née de parents sénégalais et gambien. Fatiguée des remarques sur ses origines, elle fonde l'association Les Indivisibles en 2006 et s'engage contre le racisme et le sexisme, ou encore pour les droits des homosexuels. Elle devient chroniqueuse en radio et en télévision, sur Canal+ et RTL notamment. Mais les opinions de l'auteure de "Racisme, mode d'emploi" ne plaisent pas à tout le monde en France.

Les insultes sont pour elle un mal ordinaire. Jusqu'à ce qu'elles dépassent les bornes, cette nuit, alors qu'un internaute a appelé au viol à son encontre. "Je reçois énormément d'injures racistes par mail ou sur les réseaux sociaux, c'est malheureusement habituel", nous explique-t-elle lors d'un entretien par téléphone.

"Il y a même eu des précédents appels à des crimes sexuels contre moi puisqu'un groupe Facebook avait été créé qui appelait à m'exciser (l'excision est une ablation du clitoris, ndlr)". C’est la jeune femme elle-même qui a dénoncé ces nouvelles menaces via son compte Twitter.

Ça devient grave RT “@flnm93: @iVerger @RokhayaDiallo il faut violer cette conne de rokaya comme ça fini le racisme...” 1:47 AM - 15 Jun 2013

Rokhaya Diallo : "Je vais porter plainte, cela ne doit pas rester impuni" "D'habitude, je ne donne pas suite à toutes ces insultes mais là, c'est plus grave. Il y a un appel au crime", fait remarquer l'intéressée. "J'ai donc décidé de porter plainte. Je ne veux pas laisser croire à certains qu'ils peuvent tout se permettre sous prétexte qu'ils sont derrière un clavier. Que ce soit sur les forums de commentaires, sur Facebook ou sur Twitter", poursuit-elle. "Je veux que cela serve d'exemple. Nous vivons dans un Etat de droit et les lois s'appliquent à tous. Or cet appel est illégal dans le droit français", affirme Rokhaya Diallo. Cette dernière a tout de suite obtenu le soutien de nombreux membres de son réseau virtuel. Plusieurs d'entre eux se sont dit choqués.

@rtbf.be

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau