Quand Kylie Minogue se rebelle contre son styliste

kylie.jpeg  

Kylie Minogue, rebelle ? C’est en tout cas ce qu’elle affirme dans l’édition britannique du Vogue.

Ceci dit, c’est un comportement qu’elle n’adopte qu’avec son styliste. En effet, la pop star recèle d’astuces afin de manifester son désaccord face à certaines tenues qui lui sont parfois proposées.

La chanteuse australienne avoue ainsi que, même si elle approuve généralement les ensembles sélectionnés par son styliste William Baker, il lui arrive parfois de refuser de porter une pièce.

« Parfois, je me rebelle et je dis juste non, a-t-elle confié. J’ai une arme dans mon sac à main qui s’avère très utile dans de telles situations et je n’ai pas peur de l’utiliser : c’est un talon Christian Louboutin que je jette à travers la pièce. » 

La pop star de 44 ans a tout de même vanté le bon goût presque infaillible de William qui l’a aidée à choisir la plupart des tenues qu’elle a portées tout au long de sa carrière, dont le légendaire mini short doré qu’elle arborait dans le clip Spinning Around. « Mon amie l’avait acheté pour 50 pences (ndlr : 60 centimes d'euros) sur un marché.

Je pense que c’était sur North End Road à Kensington.Il est resté un moment sur mon étagère, a expliqué Kylie. Il est resté au fond de ma garde-robe jusqu’à ce que William le déniche pour le clip Spinning Around. Il a pris ce bout de tissu brillant et m’a demandé : “Que penses-tu de ça ?”.

Ce short a fait des débuts timides avant de devenir l’une des pièces les plus iconiques que j’aie pu porter. » Kylie a également plaisanté à propos d’un mémorable incident arrivé dans les coulisses des MTV Music Awards en 2000.

Elle s’est souvenue de William, tentant d’utiliser ses pouvoirs de persuasion afin de la convaincre d’enfiler une robe fabuleuse mais aussi très sexy de Julien Macdonald qu’elle a fini par mettre. « J’avais deux gays avec moi dans la loge : William et un chorégraphe. Ils m’ont plaquée contre la porte en criant “Tu dois porter ça !”, a raconté Kylie dans District MTV. Ils avaient raison : la robe était fantastique mais la façon dont on se sent dans un vêtement et celle dont quelqu’un peut vous percevoir en vous voyant dedans sont deux choses différentes. » © Cover Media

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau