Louis Vuitton : les dessous du défilé par Daniel Buren

Marc Jacobs est le directeur artistique de la maison de luxe française et il est connu pour ses défilés extravagants. Le 3 octobre, les mannequins ont arpenté le podium à carreaux blancs et jaunes après être descendus d’un escalator géant.

L’artiste Daniel Buren a aidé à créer le décor. A l’origine, il n’était pas sûr qu’il serait prêt à temps. « J’ai reçu une très gentille lettre de Marc Jacobs, dans sa lettre, il n’a pas parlé de collaboration, il a simplement dit qu’il aimerait me rencontrer, s’est souvenu Daniel. J’étais assez surpris. Nous ne sommes pas vus avant le 28 août et j’ai pensé que nous n’avions pas assez de temps pour faire quoi que ce soit pour cette raison. Ma seule réserve a été lorsque j’ai réalisé le temps dont nous disposions. J’ai pensé qu’ils pourraient vouloir quelque chose pour l’année prochaine ! Avec aussi peu de temps, j’ai dit : " C’est complètement fou". » Daniel Buren a eu carte blanche pour créer ce qu’il voulait et a été encouragé à y aller à fond.

Le défilé se tenait au Louvre et l’artiste a immédiatement su que la présence d’escalators serait « spectaculaire ». Il voulait que tout est l’air « parfait » mais à la fin, il a fait confiance à l’équipe Louis Vuitton parce qu’elle faisait tout ce qu’il demandait pour réussir la création. « Maintenant que j’ai vu ça, je sais que ça marche, mais d’un certain côté, c’était un très gros risque.

Même si je savais que l’équipe ne me laisserait pas faire quelque chose de ridicule, ou quelque chose que je ne serais pas en mesure de faire », a-t-il expliqué dans le site vogue.co.uk. L’artiste s’est également associé avec la marque pour leur campagne publicitaire du printemps/été 2013. Elle a été révélée un peu plus tôt cette semaine et il comprend le même motif carré.

Marc Jacobs a déjà expliqué à quel point il avait trouvé sa collaboration avec Daniel Buren enrichissante. « Son travail est très graphique avec l’utilisation de grilles alors je me suis inspiré de ses sculptures et de ses installations, a expliqué le créateur de mode.

Les escalators sont un motif en mouvement, un rythme, c’est une équation mathématique. J’aime simplement les motifs graphiques, la couleur avec la lumière. » © Cover Media

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau