Juergen Teller : il ne regrette pas d’avoir fait pleurer Kate Moss

22-1.jpg

Juergen Teller ne regrette pas d’avoir fait pleurer Kate Moss pendant une séance photo.

Le photographe allemand n’hésite pas à aller loin pour s’assurer d’obtenir les meilleures photos possibles.

Il se souvient très bien du moment où la top-modèle a éclaté en sanglots parce qu’elle avait froid, après trois jours passés sur le dos d’un cheval dans une robe d’été alors qu’il pleuvait à verse. « Vous savez comme ça se passe [dans la mode], il faut photographier les vêtements de la saison printemps/été pendant l’automne ou l'hiver et les vêtements automne/hiver pendant le stupide printemps, explique-t-il sur le site Guardian.co.uk

Elle s’assoit sur un cheval, glacée, et elle se met à pleurer, et je lui dis “On doit faire cette p****n de photo ! Fais-le s’il te plaît !”. (…) Non, [je ne me suis pas senti coupable]. C’est exactement le p****n de travail de mannequin, et ce n’est pas si incroyable. J’ai moi-même pris des photos dans de la p****n de neige, c’était bien plus inconfortable.

Mais je voulais voir ce que ça faisait d’être photographié comme ça et ce qu’on peut supporter. Et ce dont se plaignent les autres n’est rien du tout. » Juergen Teller indique que « son terrain moral est complètement intact » et qu’il essaie toujours de mettre ses modèles à l’aise pendant les séances photo.

Il a notamment pris des photos de Vivienne Westwood nue à 68 ans qui ont fait le tour du monde et c’est lui qui a cette fois-ci ressenti des difficultés sur le plateau.

Le photographe était inquiet de lui demander de se déshabiller, et c’est elle qui a pris les choses en main. « On a fait [le portrait] dans sa maison, j’ai choisi un canapé et je me suis senti nerveux et je ne faisais que répéter “Est-ce que peux avoir une autre tasse de thé ? Est-ce que je peux marcher un peu plus ?” Et elle disait, “Bon, on le fait ou pas ?”. “Très bien, on va le faire. Sur ce canapé s’il vous plait”.

Elle a enlevé ses vêtements et elle s’est assise comme ça [il ouvre ses jambes] et je me suis dit “P****n ! Wouaw, p****n, j’y crois pas ! Et ça marche super bien”. »

© Cover Media

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau