H&M va proposer de recycler les vêtements usés

images.jpeg

Le deuxième distributeur mondial de textile, le suédois Hennes & Mauritz (H&M), a annoncé jeudi qu'il allait proposer à ses clients une collecte de leurs vêtements usés en vue de les recycler, tentant ainsi d'améliorer son image auprès des défenseurs de l'environnement.

STOCKHOLM, 6 déc 2012 (AFP) - "Nous voulons faire du bien à l'environnement, c'est pourquoi nous offrons maintenant à nos clients une solution pratique : pouvoir laisser leurs vêtements usés ou défectueux chez H&M", a affirmé le PDG Karl-Johan Persson, cité dans un communiqué.

La collecte doit être lancée en février dans 1.500 des 2.700 magasins de H&M dans le monde (y compris tous ceux situés aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et au Japon), et dans chacun des 48 pays où la chaîne est présente. "Chaque année des tonnes de textiles sont jetés avec les déchets ménagers et finissent en décharge.

Pas moins de 95% de ces vêtements pourraient être réutilisés : portés de nouveau, réutilisés ou recyclés, en fonction de leur état", a souligné la chaîne. Parfois qualifié avec son concurrent espagnol Zara de chaîne de "fast fashion" (à l'image des chaînes de "fast food"), H&M a été critiqué pour sa gestion des déchets. Un article du New York Times en janvier 2010 dénonçait par exemple le découpage de vêtements invendus dans une boutique de Manhattan.

Le projet du recyclage a été testé avec succès dans une boutique suisse, a indiqué à l'AFP une porte-parole de H&M, Anna Eriksson. Elle a expliqué que l'opération aurait un coût limité, car l'entreprise a des capacités de transport inutilisées entre ses magasins et ses entrepôts. "Sur le long terme, H&M veut réduire l'impact sur l'environnement de ses vêtements tout au long de leur cycle de vie et créer une boucle fermée pour les fibres textiles", a annoncé le groupe.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/12/2012