Yaoundé: Un Chef bastonné lors de son intronisation

Philippe Onambélé a été tabassé le jour de son installation par un autre prétendant au trône de la chefferie de 3ème degré d'Ahala II.

Après quatre ans de vacance, les populations d’Ahala II, une banlieue de Yaoundé, ont finalement accueilli un nouveau Chef de village le 2 février 2013. Mais les cérémonies d'intronisation et d'installation de la nouvelle autorité traditionnelle, initialement prévues la veille, ont connu un épisode malheureux dont beaucoup de personnes présentes ne seront pas près d'oublier.

En effet, au moment de la lecture de l'arrêté préfectoral: «portant homologation de la désignation de M. Onambélé Olivier Philippe Bernard en qualité de Chef traditionnel de 3ème degré d’Ahala Il», Albert Mekondane Oubounou, ancien Sous-Préfet de Yaoundé III, récemment promu Préfet du Haut-Nkam, est brusquement interrompu par le musicien Paul Edouard Etoundi Onambélé dit «Krotal».

Ce denier, fils unique du précédent Chef, revendique le pouvoir traditionnel que s'apprête à recevoir son jeune oncle. «Vous n’avez pas le droit d’être ici. Vous êtes des brigands. Ce que vous faites là est illégal». Vocifère le jeune artiste en brandissant un document d'huissier de justice qui rappelle au Préfet du Mfoundi et au Sous-Préfet de l'arrondissement de Yaoundé III, «d'avoir à surseoir aux cérémonies d'investiture et d'installation» du futur Chef traditionnel, «jusqu'à l'issue de toutes les procédures engagées par le requérant.»

Et le rappeur de poursuivre «dans la loi camerounaise, la chefferie de 3ème degré est héréditaire. Elle se transmet de père en fils. Je suis le fils unique du défunt Chef d’Ahala II, donc c’est à moi de lui succéder». Malgré la présence d'une quinzaine d’éléments des forces de l'ordre, Krotal se fait de plus en plus menaçant. L'impressionnant rappeur de par son gabarit va d'ailleurs intimer l'ordre à Philippe Onambélé 41 ans, de partir du lieu des cérémonies «avant qu'il ne s'occupe de lui personnellement».

Voyant que ce dernier ne s'exécute pas, le colosse musicien va mettre sa menace à exécution en allant asséner un coup de pied magistral qui renverse son adversaire, assis pourtant au milieu de certains patriarches de clan Mvog-ada, à l'instar d’Antoine Essomba Eyenga. S'en suivra alors un véritable pugilat entre les deux camps. Coups de poing, coups de pied et jet de pierres. Tout est bon pour vaincre l'adversaire. Les injures et autres engueulades ne sont pas en reste. Les forces de l'ordre sont totalement débordées et tentent de maîtriser tant bien que mal Krotal, devenu incontrôlable «vous me connaissez tous.

Que celui qui veut passer à la violence me touche!» A-t- il lancé à l'endroit des policiers et gendarmes. C'est au terme d'une longue négociation que l'Officier de police de 2ème grade, Honoré Atangana Bekono, va réussir à le calmer et à faire partir la star du rap camerounais, accompagnée d'une dizaine de gros bras. La cérémonie d'installation du nouveau Chef va reprendre après plus de 30 minutes d'interruption. Sa Majesté Philippe Onambélé sera finalement intronisée comme 5ème Chef traditionnel d'Ahala Il en début d'après-midi. En tant qu'auxiliaire de l‘administration il est désormais chargé de transmettre à ses populations les directives de l'autorité administrative et d'en assurer l'exécution. Tout en œuvrant au maintien de l’ordre public et au développement de sa localité, le nouveau Chef devra également porter vers les autorités, les préoccupations de ses populations. Toutes choses qui s’annoncent difficile pour sa Majesté.

© Joseph Samuel Zoé | L'Actu

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau