Yaoundé - ODZA: Un cocu brûle la maison de son rival

La scène macabre se passe au quartier Odza à Yaoundé au lieu dit Nkolmekoung. Il est 05 heures du matin le nommé Enyegue Fabien marié depuis 08 ans à Mme Zo'ona Émilienne le couple depuis 07 ans cherche une progéniture en vain mais cela ne les empêche pas de vivre normalement.

Le nommé Bomono Jonas, Bafia d'origine, habitant aussi le même quartier, dans une causerie avec Enyegue Fabien ce dernier lui fait savoir que sa femme a les problèmes d'accouchement et cela les rend très malheureux de rester sans enfants. Bomono Jonas fait comprendre à Enyegue Fabien que sa mère traite les femmes stériles jusqu'à 45 ans et il se propose de l'aider, ce qu’Enyegue Fabien acceptera avec joie. Il va donc mettre sa femme en contact avec Bomono Jonas qui va l'accompagner chez sa mère qui réside à Bafia.

Le séjour à Bafia de Mme Enyegue et Bomono va durer une semaine pour retourner à Yaoundé et un autre rendez-vous est pris 03 semaines après. Entre temps, Mme Enyegue suivra le traitement qu'elle a ramené de Bafia, et elle commencera à voir les signes de sa fécondité. Lorsque le rendez-vous de 03 semaines arrive, Bomono Jonas accompagne encore Mme Enyegue à Bafia et cette fois-ci le séjour va durer deux semaines. Le sieur Enyegue constatera que sa femme avait changé et surtout sa sympathie envers Bomono avait augmenté. Le couple était voisin de Bomono Jonas d'environ 45 m, mais Enyegue n'avait aucune mauvaise intention, au contraire; il était, très reconnaissant envers Bomono. C'est ainsi que dans la journée du Dimanche 06-01-2013, Bomono fait savoir à Enyegue que sa maman se trouvait chez lui pour une balade, et qu'elle mettra une semaine; il faut donc chercher quelque chose pour la soigneuse de sa femme, il se déplace donc pour Douala rencontrer sa grande sœur pour qu'elle lui trouve un peu de sous.

En partant il n'a pas dit à son épouse combien de temps mettra son déplacement; lorsqu'à l'improviste il regagne Yaoundé à 23H, il frappe à la porte de sa maison (un studio) il constatera que la femme hésitera quelque instant à lui ouvrir la porte, jubiler l'arrivée de son mari tout simplement parce que l'adultérin de Bomono Jonas cherchait les moyens de se disperser. Mais mal lui en a pris car le studio avait les fenêtres anti vols. Une bagarre va éclater entre les deux protagonistes jusqu'à ce que Bomono prenne la fuite vers Afan Oyo dans la nuit.

Quand il revient le matin l'irréparable s'est produit, son domicile a été incendié, et sa mère a eu la vie sauve grâce à l'intervention des populations proches du lieu des dégâts. Nos épouses n'ont jamais cessé de nous réserver des désagréables surprises puisque à présent, le pauvre Enyegue Fabien méditera son sort dans les cellules du commissariat d'Odza, sa femme en fuite se serait rendue chez elle à Sangmélima. Méfiez-vous beaucoup des hommes très gentils.

© René Noungang | L'Epervier

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau