TROUBLES ÉRECTILES : PANNE SEXUELLE ET IDÉES

noix-kola.jpg

L'impuissance passagère ou définitive des hommes est à l'origine de conflits dans les couples.

Bel homme, grand, sportif, Francis, appelons-le ainsi, a fière allure. A priori, il a tout pour plaire aux femmes, qui ne perdent pas une occasion pour attirer son regard. En plus de son physique, celles-ci apprécient sa galanterie et ses grosses cylindrées.

Pourtant, le cadre de 40 ans se refroidit une fois que les choses se précisent. Il tient les femmes à distance et son attitude, en ces moments-là, le fait passer pour un homosexuel. Loin de là. Même s'il se sent attiré par ses admiratrices, Francis ne peut pas les satisfaire sexuellement. Il souffre de troubles érectiles.

Francis a eu sa première relation sexuelle à l'âge de 15 ans et affirme avoir entretenu une vie sexuelle normale pendant une vingtaine d'années. Il est même arrivé que ses copains le chahutent pour son appétit sexuel parfois démesuré. Les choses ont basculé après une déception sentimentale. « Au début, quand je voulais avoir une relation avec une femme, de temps en temps, il m'arrivait de ne pas avoir d'érection. Après, je n'ai plus eu d'érection du tout. Honteux, je suis devenu introverti. J'ai même tenté une brève aventure homosexuelle. Je n'ose pas compter l'argent que j'ai dépensé chez les marabouts. Tous me disaient que mon ex m'avait envoûté», a-t-il témoigné dans un groupe de prière. Il dit y aller deux fois par semaine pour trouver du réconfort.

Depuis un mois, sur le conseil d'une "soeur en Christ" avec qui il entretient une relation amoureuse, Francis se fait suivre par un urologue à l'hôpital général de Yaoundé. Il observe quelques améliorations et a retrouvé le sourire.

Perte de confiance

Grégoire, lui, est devenu impuissant après avoir été déclaré diabétique et hypertendu. Il n'avait plus un mot à dire dans son ménage. Pour "redevenir un homme", il avoue avoir tout essayé, en vain. La pharmacopée traditionnelle surtout. « Dès que j'ai commencé à perdre ma virilité, ma femme pensait que j'avais une maîtresse. Elle s'est mise à me mépriser. Il lui arrivait même de découcher. Un jour, je l'ai surprise dans notre lit conjugal avec le chauffeur. J'ai fermé les yeux pour la conserver. Malgré tout, un beau matin, elle est partie en faisant croire à ma famille que j'étais dans une secte et que j'y avais vendu mon sexe pour devenir riche », a confié Grégoire, qui affirme être gêné de parler de son problème à son médecin. Selon la Société camerounaise d'urologie, au Cameroun, beaucoup d'hommes souffrent de dysfonctionnements érectiles.

Difficile cependant d'avoir des données statistiques. Le Dr Junior Mekeme Mekeme, chirurgien- urologue à l'hôpital central de Yaoundé, révèle que de plus en plus de jeunes de moins de 30 ans consultent pour des troubles érectiles dans cette formation hospitalière. Le problème n'est pas propre qu'au Cameroun, car, en Europe, 20 % d'hommes dont l'âge varie entre 50 et 59 ans sont dans ce cas. Par ailleurs, très souvent, les hommes qui souffrent de dysfonctionnement érectile perdent confiance en eux et leurs relations avec les femmes se détériorent. «La performance sexuelle est un élément très important dans l'amour-propre d'un homme. S'il ne peut plus faire l'amour à une femme, toute sa confiance est touchée », explique Jeanne Rolande Foumane, psychologue à Yaoundé. Pour compenser ou cacher son problème, l'homme peut devenir agressif, pervers, dépressif, anxieux… « J'ai des patients qui sont devenus des pédophiles ou des violeurs. D'autres préfèrent les prostituées avec qui ils n'ont qu'une relation d'argent. Même là, le problème subsiste car ne pouvant pas les pénétrer avec leur organe sexuel, ils essayent de trouver du plaisir autrement, même de la manière la plus perverse qui soit », explique Rolande Foumane.

Cause de divorce

Pourtant, très peu d'hommes osent alors parler de leur problème et préfèrent souffrir en silence. Pour éconduire leur partenaire,

ils évoquent toutes sortes de raisons. Fatigue, manque de séduction, infidélité de celle-ci, tout y passe pour ne pas avoir de rapport sexuel. «Votre partenaire est la première personne avec qui vous devez parler. Non seulement, pourqu'elle ne se sente pas non désirée, d'abord, et pour que le couple puisse surmonter ce problème, ensuite. Il ne faut pas perdre de vue qu'en cas de troubles érectiles, le soutien de la femme est crucial. C'est pourquoi, pendant la prise en charge des patients, je fais aussi venir leur femme », explique le Dr Junior Mekeme Mekeme.

Les femmes aussi souffrent des problèmes sexuels de leur partenaire.

Très souvent, en plus de ne pas être sexuellement satisfaites, les hommes leur attribuent tous les torts. « Ma vie n'a plus de sens. Je ne peux parler de mon problème à personne. D'un côté, je causerai du tort à monmari devant sa famille et ses amis. D'un autre, personne ne me comprendrait. On me traitera de vicieuse», se désole une femme de 36 ans dont le mari souffre de troubles érectiles. Elle dit ne pas oser demander le divorce. Pourtant, elle en a pleinement le droit. En effet, selon Me Moïse Kouemo, avocat au barreau du Cameroun, l'impuissance sexuelle entre dans la non-consommation du mariage, qui est définie par l'article 332 du code civil. En cas d'impuissance sexuelle de son époux, l'épouse peut demander le divorce.

© Le Jour : Cathy Yogo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau