Trafics d'organes humains: Mani Bella et Lady Ponce sont-elles coupables?

En novembre dernier, une forte actualité avait laissé entendre que la nouvelle étoile du Bikutsi Mani Bella avait été interpelée à l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen avec une cargaison d'ossements humains, Selon certaines sources bien introduites, la jeune star s'apprêtait à s'envoler pour la France question d'effectuer sa livraison.

1288716739-lady-ponce770-1.jpgmani-bella5.jpg

En novembre dernier, une forte actualité avait laissé entendre que la nouvelle étoile du Bikutsi Mani Bella avait été interpelée à l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen avec une cargaison d'ossements humains, Selon certaines sources bien introduites, la jeune star s'apprêtait à s'envoler pour la France question d'effectuer sa livraison.

Les mêmes sources ont également laissé entendre que ceux qui étaient avec Mani Bella ont été également interpelés et sont jusqu'à présent incarcérés à la prison centrale de Kondengui. Notons que jointe au téléphone il y a quelques semaines, l'artiste n'a voulu rien dire sur sa culpabilité ou non. Elle s'est contentée avec un certain zèle à répondre que nous devons nous battre pour contacter son communicateur. Une attitude qui a tout de même suscité moult interrogations.

Et comme si cela ne suffisait pas, Il y a environ une semaine qu'une information similaire va de bouche à oreille. Elle fait état de ce que l'artiste musicienne Lady Ponce aurait également copie l'exemple de sa consœur. On annonce que l'auteur du «ventre et du bas ventre», «confession», «ça là», «on secoue»...; aurait été elle aussi appréhendée dans le même aéroport en détention d'organes humains, d'ossements humains et d'autres objets très à problème. Plus loin l’on affirme d’ailleurs quel serait dans une coalition, parlant de ce trafic avec un richissime pétrolier camerounais qui serait en même temps l’un de ses amants.

Pour ce qui est de la célèbre chanteuse de bikutsi, nous aurons tenté en vain de l'avoir au téléphone. Quoi qu'on dise ce sont quand même des situations peu orthodoxes qui n'honorent pas ces deux jeunes artistes qui bénéficient pourtant d'une imposante sympathie auprès de la Première dame Chantal Biya.

Elles sont d’ailleurs régulièrement invitées au palais présidentiel pour des prestations occasionnelles. Dans cet environnement d'accusations bien graves à l'endroit des deux stars, une chose reste pourtant curieuse. Pourquoi ces deux accusées hésitent à faire une sortie médiatique dans le but de donner officiellement leur version des faits.

Faut-il par là conclure que «qui ne dit rien consent»? Hors mis la plainte qui avait été déposée par Mani La Belle? Jusqu'en ce moment c'est le silence radio. Et c'est à ce niveau qu'il y a lieu de se poser la question sur le fond de ces histoires dégradantes qui, il faut le rappeler n'honorent pas les demi artistes mis en cause et de manière globale la culture camerounaise.

Au très interrogations et non des moindres, pourquoi ces accusations ne sont portées qu'à l'endroit des filles bikutsi. Simple jeu de détractrices ou pures coïncidences, le mélomane quant à lui est perdu et exige certainement toute la vérité sur ses idoles. Mais en attendant, nous osons croire que l'art musical et la vente d'ossements humains n'obéissent pas à la même gamme.

© PARFAIT AYISSI ETOA | L'Anecdote

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau