Sodecoton: Sali Balo, le successeur de Iya Mohammed ?

Tous les pronostics vont en faveur de cet ingénieur agronome comme le prochain directeur général de la sodecoton.

Les yeux sont braqués vers les services du gouverneur de la région du Nord. Là se tient, ce mardi 25 juin, un conseil d’administration extraordinaire de la sodecoton. La fumée blanche qui sortira de l’immeuble abritant les services du gouverneur du nord dévoilera le visage de l’héritier de Iya Mohammed à la tête de la sodecoton. Comme à la présidence du sénat dernièrement, les pronostics vont bon train afin de deviner le nom de celui-là qui viendra mettre fin aux 29 ans de règne de Iya Mohammed dans cette société. Une short-List des probables successeurs du directeur sortant de la sodécoton parcourt la ville de Garoua depuis le weekend.

La liste contient certains noms de cadres de la sodécoton et même ceux qui n’ont jamais pensé s'asseoir dans le fauteuil du directeur de la Sodécoton. Mal Oumar, le directeur des affaires générales (DAG) à la sodécoton, après un bref séjour à Yaoundé était rentré à Garoua et a organisé une fête pour «arroser» sa future nomination comme directeur général à la Sodécoton. Quelques jours après, il s’est rendu compte qu’il a été la proie des faussaires qui se prenaient pour des membres du cabinet civil de la présidence. Ces derniers lui auraient extorqué plusieurs millions, lui faisant croire que sa nomination était juste une affaire de quelques jours.

Bien que son nom figure dans cette short-list, il est déjà considéré par le personnel de la sodecoton et les membres du conseil comme un traître. L’autre nom qui fait le tour de Garoua dans la liste des probables successeurs de Iya Mohammed est celui de Bassoro Aminou qui travaille actuellement à la SNI, division des privatisations et liquidations des entreprises de l’Etat. Bien que fils du coin, il n’est pas très connu dans la ville et aurait des difficultés à gérer les planteurs qui sont les seuls fournisseurs de la matière première à la société. Sali Oumarou, l’actuel directeur financier de la sodecoton, figure également dans cette liste.

Recruté à la Sodécoton il y a très longtemps, Sali a une parfaite maîtrise de la société. Mais il a très peu de chances de porter la casquette du directeur général, car il a été aussi entendu au Sed dans le cadre des fautes de gestion imputées à Iya Mohammed. L’ingénieur agronome Sali Balo, qui est au service du Premier ministère comme chargé de missions, est le favori de cette short-list.

Agronome, il pourrait créer le premier champ cotonnier à la sodecoton pour mettre la société à l’abri des caprices des planteurs qui décident s’il faut faire le coton ou pas. La sodecoton aura bien plus besoin de sa technicité que le premier ministère. Jeune comme il est, il pourra enfiler des bottes pour visiter les champs du coton où qu’ils soient, au lieu de rester dans les bureaux climatisés. Les réunions nocturnes organisées par les élites du nord depuis près de deux semaines visent à soutenir cette candidature. Avant la fin de la journée de mardi, l'identité du successeur de Iya Mohammed sera connue.

© Peter KUM | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau