René Sadi bloque un avion pendant 3 heures a douala

Les passagers de ce vol d’une compagnie étrangère ont dû poiroter pendant longtemps. Pour attendre encore le patron du Minatd qui était encore à Yaoundé. Le vol de la compagnie aérienne SKY Airlines dont le décollage était programmé à l’aéroport international de Douala le lundi 10 décembre, à 17h25, à destination de Ndjamena au Tchad, lundi, a finalement pris son envol, peu après 20h15. Soit quelques 3h de retard.

Selon les informations de La Nouvelle Expression, ce décalage a été imposé au vol par un membre du gouvernement camerounais, en l'occurrence le ministre de l'administration territoriale et de la décentralisation, René Emmanuel Sadi, qui, selon des sources concordantes, avait entrepris d'effectuer le trajet Yaoundé/Douala par route. Aux alentours de 19h45, hier, alors que les passagers ne comprenaient toujours pas ce qui se passait, le membre du gouvernement camerounais a été signalé aux environs de la ville d’Edéa, à environ 70km de la capitale économique camerounaise.

Mais avant, les membres de l’équipage, alors qu’ils se préparaient à repartir, on reçu des autorités policières interdiction formelle de bouger sans le ministre. Les dégâts sont déjà imaginables pour nombre de passagers qui sont sûrs de rater les différentes correspondances qui allaient les prendre pour différentes destinations. Ce n’est pas la première fois que le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation prend tout son temps et des gens en otage. Le dernier fait en date remonte à quelques semaines lorsqu’il s’est rendu à Bandjoun représenter le chef de l’Etat à l’installation du nouveau préfet du département du Koung Khi. Au moment où il foule le sol de la place des fêtes de Bandjoun à 15h02 minutes, les populations et les groupes de danse étaient déjà assommés par la fatigue et le soleil.

Certaines femmes étaient assises à même le sol. C’est depuis 8 heures du matin que la mise en place des populations avait commencé pour accueillir la première dame préfet dans le département du Koung-Khi. Autorités administratives et judiciaires, élus locaux, leaders politiques, opérateurs économiques et forces vives avaient tenu à respecter le programme à eux communiqués. L’annonce de l’arrivée d’Emmanuel René Sadi à Bandjoun était connue à Bafoussam depuis la mi-semaine.

De sources dignes de foi, le gouverneur de l’Ouest, Midjiyawa Bakari, s’était t rendu très tôt dans l’arrondissement de Tonga, porte d’entrée de la région de l’Ouest, pour accueillir Minatd. Mais c’est avec un retard considérable, aux environs de 11 heures, qu’il va s’annoncer. Entre 11 heures et 15 heures, plus de nouvelles du Minatd et de sa suite. Arrivée à la place des fêtes à 10 heures, au point de prendre place à la tribune, madame le ministre de la promotion de la femme et de la famille sera obligée de se retirer pour ne revenir qu’à l’annonce du ministre. Madeleine Tchuinté quant à elle est allé se frayer un siège à l’hôtel de ville de Bandjoun.

Le jeudi 8 mars 2012, lors de l’ouverture du Salon des communes de l’Ouest et l’inauguration de l’hôtel de ville de Bandjoun, René Emmanuel Sadi avait soumis les populations à la même épreuve, le retard.

© La Nouvelle Expression : David Nouwou

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau