Longue Longue, le retour au « Mboa »

Arrivé au pays jeudi, le chanteur a repris son train-train quotidien, entre les siens et le boulot. « Le nouvel album sera sur le marché d’ici un mois.

France cameroun longue longue se 472x266

Produit par Christian Monkam 1er, l’album ‘’Longue Longue leur a pardonné’’ comme Mandela, qui est l’incarnation du pardon. Cet album est en studio. L’album est en plein mixage. C’est le nouveau bébé qui aura 8 ou 9 titres ». Comme s’il n’était jamais parti, Longue Longue, l’embonpoint toujours présent, reprend le cours normal de son existence. « Ma vie d’abord », dit-il quand on lui demande ses projets. Le train-train quotidien du chanteur a repris dès sa descente d’avion, dans la soirée de ce jeudi 15 janvier 2015 à l’aéroport international de Douala. Ce jour-là, l’artiste est accueilli dans l’hystérie générale.

On se bouscule, on se piétine. Un fan brandit une toile avec son portrait. Et Longue Longue se prête volontiers à la folle ambiance. La joie enfantine, il sautille et se laisse tomber dans les bras de ses proches. Il serre des mains et ses mots se perdent dans les cris de la foule. On capte toutefois : « Je remercie Dieu, Samuel Eto’o, le gouvernement camerounais pour le soutien. Je pardonne à ces gens-là… » Ces gens ? Il n’élabore pas. Comprenne qui pourra…ou voudra. « Le Libérateur » est bien de retour, avec sa gouaille habituelle, qui ne va pas le quitter, même en entretien avec la presse. N’a-t-il pas dit pardonner comme Mandela ? Pourtant, derrière cette attitude qu’on pourrait taxer de provocatrice, se cache un homme heureux d’être de retour parmi les siens, et qui exprime son soulagement avec lucidité : « Un sentiment de bonheur, de fierté d’être de retour. Vous savez, nous avons souvent tendance à ignorer ce que c’est que la liberté. Donc aujourd’hui, je commence à comprendre ce que vaut la liberté.

Rien ne vaut la santé, la liberté ». Liberté. Pour celui qui avait été reconnu coupable de viol sur mineure en décembre 2011 et qui est sorti d’une prison française le 15 janvier dernier, c’est bien le mot qui convient : « Sur une peine de 8 ans, en moins de 3 ans de détention, le juge d’application des peines a décidé de m’accorder cet aménagement de peine… J’ai payé ma dette. Les parties civiles ont été indemnisées, préjudice moral, dommages et intérêts… » Et le chanteur s’est une fois de plus répandu en remerciements à l’endroit de Camerounais à travers le continent européen qui l’ont aidé à ne pas vivre comme « un clochard » pendant son séjour derrière les barreaux. Et en attendant la sortie de son album, en plus des visites à la famille et aux proches, Longue Longue est déjà remonté sur la scène. Notamment le 17 janvier, au lendemain de son arrivée. Il s’est produit lors de la soirée de gala des médailles d’une entreprise à Douala.

© Cameroon Tribune : Rita DIBA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau