Le cancer du sein: La plus grande peur des camerounaises

On célèbre ce 4 février la journée mondiale contre le cancer. Chez les hommes la majorité sont des grands connaisseurs du cancer de la prostate pour ce qui les concerne. Les femmes quant à elles connaissent leur plus grand cauchemar, celui du cancer du sein.

Quand vous posez la question à une camerounaise quelle est sa plus grande peur, Eh bien vous vous retrouverez avec la majorité des réponses qui ont un rapport avec la mode (le talon cassé, une fente déchirée, etc.) Mais quand il s’agit du côté sanitaire, alors c’est l’unanimité. On célèbre ce 4 février la journée mondiale contre le cancer. Chez les hommes la majorité sont des grands connaisseurs du cancer de la prostate pour ce qui les concerne.

Les femmes quant à elles connaissent leur plus grand cauchemar, celui du cancer du sein. Elles ne s’imaginent pas sans un ou leurs deux seins. Pour elles cela voudrait dire «que c’est la fin du monde, comment se déshabiller devant un partenaire avec un sein?», «les hauts plongeants ne sont beaux qu’avec une belle poitrine, et sans les seins cela ne vaut pas la peine».

Pourtant, il existe une multitude de cancers qui atteignent chaque organe et tuent des milliers de personnes, parmi les plus fréquents on peut citer: le Cancer de la prostate. on dénombre 29 000 nouveaux cas; le Cancer du poumon, 23 000 nouveaux cas, le Cancer du côlon et du rectum: 19 000 nouveaux cas, le Cancer de la bouche, du pharynx, du larynx: 17 000 nouveaux cas et le Cancer de la vessie: 9 000 nouveaux cas. Même si cela reste une maladie comme les autres et que de nos jours, après une amputation du sein on peut bénéficier d’une prothèse pour le remplacer, les hommes sont les premiers facteurs de stress pour nos dames.

En leur posant la question de savoir quelle serait leur réaction s’ils découvraient que leur partenaire n’a pas de seins? Ils ont répondu: «c’est très choquant la première fois, je pense que je prendrais mes distances», «je ne veux même pas l’imaginer, tellement cette partie est précieuse pour moi chez une femme», «c’est difficile la première fois mais je pense qu’au fur et à mesure je m’y habituerais». Très peu de femmes connaissent les gestes pour palper le sein. Les médecins ne le diront jamais assez «détecter une tumeur très tôt peut permettre d’éviter une intervention et par ricochet une amputation».

Le mode de vie qui change tout

Si l’on se réfère au nombre de casiers ou de canettes d’alcool qui sont vidés chaque jour dans les snack-bars ou les buvettes au Cameroun, eh bien nous sommes tous des potentiels malades de cancer. Une étude récente effectuée en France a pu démontrer que le mode de vie joue un grand rôle dans le développement du cancer.

Pourtant, 40% des cancers pourraient être évité avec une bonne hygiène de vie. Les plus exposés sont les fumeurs, les consommateurs d’alcool, ceux qui se nourrissent mal, ceux qui ne veulent pas fournir d’effort, ceux qui ne font pas du sport et sont en sur poids ou obèses. Tous ces facteurs sont à l’origine de 40% des 1 000 nouveaux cas de cancer chaque jour.

Les autres facteurs concernent les risques environnementaux (pollution, exposition aux produits chimiques) et l’exposition aux UV. L’alimentation et l’exercice physique sont les actions préventives contre le cancer. Une alimentation trop riche en sel et une insuffisance de fruits et légumes peuvent aussi les exposer. Maintenant on peut tous éviter le cancer ce n’est qu’une question de choix.

Des informations supplémentaires en matière de prévention sont disponibles sur le site www.preventiondescancers.org.

© Salma Amadore | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau