Justice populaire à Bafang: Un chef de gang bastonné et brûlé vif.

Brûlé au 3e degré, il a succombé de ses blessures aux premières heures de la matinée ce mercredi 31 janvier 2013.

Selon notre source, le film triste de la fin de la vie de ce hors la loi se déroule au quartier "Cheumah" un quartier chaud de la ville de Bafang, entre minuit et trois(3) heures du matin. Accompagné de son acolyte, l’infortuné a tenté de cambrioler le domicile d'une dame propriétaire d'un restaurant. Ce sont les cris stridents de cette dernière qui ont alerté les riverains. Ils se sont levés comme un seul homme pour venir en aide à leur voisine que les larrons tentaient de violer. L’un d'eux a réussi à prendre la clé des champs mais le chef de la bande a été arrêté et est rapidement passé entre les mains expertes de la justice populaire. Ceux-ci ne lui ont pas fait de cadeaux.

Ils l’ont copieusement bastonné avant de faire appel aux intrépides combustibles essences, gasoil, allumettes, roues de voiture pour le brûler. Mais à la surprise générale, son corps n’a pas pris feu sur le coup. Car ce dernier avait une bague protectrice qui empêchait le feu de le consumer. Une fois la bague ôtée de son doigt par quelqu’un qui s’est porté garant de le faire, les populations ont de nouveau versé les combustibles et allumé le feu. Cette fois-ci, il ne pouvait que faire ses dernières prières. Les forces de l'ordre arrivées très tard sur les lieux du drame n'ont pu rien faire pour sa survie. Car celui-ci avait déjà succombé de ses blessures. Connu du fichier de la police, ce repris de justice n'a pas eu de chance cette fois. Les populations de Bafang se plaignaient constamment de ses forfaits et déploraient le fait qu'il arrivait toujours à recouvrer la liberté quand on l'envoyait au trou.

© Jeannette Eliane Tchamgoué | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau