Inde, Cameroun, Trafic de drogue:Les deux Camerounais arrêtés en Inde en janvier prennent la poudre d'escampette

Selon la police de la ville de Pondichéry en Inde, les deux Camerounais arrêtés le vendredi 31 janvier 2014 dernier lors d'une "opération de contrôle de routine" pour trafic de drogue ont disparu de leur cellule où ils étaient gardés après leur condamnation du 16 février dernier à 25 ans de prison.

Arretes inde010214300

Cletus Okalia (31 ans) et Ebeny Formen (28 ans) auraient selon les sources policières été assisté par des tiers qui ont monnayé leur évasion. Leur absence dans leur cellule respective a été constaté le 19 mars dernier par le régisseur de la prison centrale de Pondichery. Pour rappel, deux Camerounais arrivés en Inde ont été arrêtés le 31 janvier 2014, lors d'une "opération de contrôle de routine". Les dealers avaient été interceptés selon la même source par la division de police anti drogue indienne, Les informations recueillies à l'époque de sources policières par les soins du reporter de camer.be, indiquaient que les suspects Cletus Okalia et Ebeny Formen auraient d'abord annulé à plusieurs reprises la livraison de leur cargaison de drogue dans le courant de la semaine.

Mais tôt ce 31 janvier, le passeur Tarik (35 ans, d'origine marocaine) sous haute surveillance policière depuis sa descente d'avion à New Delhy, devait recevoir des instructions de la part des « patrons camerounais » pour se rendre à Auroville avec les colis. Tous les moyens avaient été mis en œuvre en vue de contourner toute intervention policière lors de la livraison, les propriétaires des colis ordonnant à Tarik de faire le trajet avec eux par autobus.

Un policier retraité de Pondichery devait se présenter comme convenu à l'heure du rendez-vous, vers 12 h 30, dans les parages d'un grand commerce de la place. Au moment où il réceptionnait la marchandise (5 kg de cocaïne), l'escouade des policiers est intervenue et l'a arrêté en compagnie des deux Camerounais. Pondichéry est une ville du sud-est de l'Inde, capitale du territoire de Pondichéry et enclavée dans l'État du Tamil Nadu, dans le district de Pondichéry Des trois trafiquants impliqués dans cette affaire, un seul se trouve sous haute surveillance à la prison de Pondichery, les deux Camerounais complices, ayant pris la poudre d'escampette .

La police des frontières de l'Inde s'est lancée à leur trousse sans succès. Selon les dernières informations de sources sures, ces derniers auraient quitté le territoire de l'Inde avec des fausses identités. Affaire à suivre

©Camer.be : Collins Bieda

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau