ENQUÊTE SUR LA DÉBÂCLE DES LIONS : R. SONG A VOULU SE DÉFILER

Appelé à se présenter devant la commission d’enquête, le team manager des Lions indomptables a retardé le plus possible le moment de se retrouver devant les enquêteurs.

Rigobert song4

Depuis le début de la semaine dernière, les responsables du football en général et des Lions indomptables en particulier défilent au Premier Ministère pour répondre aux questions des enquêteurs de la commission d’enquête mise sur pied par le Premier Ministre sur instruction du Chef de l’Etat, pour comprendre la déroute de la sélection nationale au Brésil pour la Coupe du Monde 2014.

Joint sur son numéro de téléphone camerounais par les rapporteurs de la Commission d’enquête, l’ancien capitaine des Lions indomptables a prétexté ne pas être au Cameroun, arguant que son téléphone est sur roaming. Seulement, après quelques recoupements, les enquêteurs ont découvert qu’il n’en était rien et que le fils de Nkeng-Likock était bel et bien au Cameroun. Et dans la même soirée, deux agents des services de renseignement qui étaient en planque devant son domicile l’ont abordé au moment où il revenait chez lui et lui ont signifié qu’il était attendu devant la commission d’enquête qui souhaitait l’entendre au sujet de la débâcle des Lions indomptables au Brésil.

Si l’histoire et nos sources ne disent pas encore ce qu’il y a raconté finalement, il est étonnant que le team manager veuille ainsi se défiler devant ce qui apparaît comme un devoir devant les instructions du Chef de l’Etat. De plus, il est apparu qu’il est le seul responsable de l’équipe à n’avoir pas encore déposé son rapport alors que tous ses autres collègues qui chapeautent des pans de l’administration l’ont fait.

Selon nos sources, même le Ministre et le Président du Comité de normalisation auraient déjà rendu leurs copies. Et si certains pensent que le retard accusé par Rigobert Song a un rapport avec sa méconnaissance de l’outil informatique, il se dit aussi qu’il aurait du mal à justifier la présence dans la délégation de deux de ses hommes de main avec lesquels il est tout le temps ici à Yaoundé. Mais quoi qu’il en soit, la vérité finira par éclater.

Joël Atanga à Yaoundé / http://mboafootball.com

Commentaires (1)

1. Olivia 16/07/2014

L mensonge a les courtes jambes un jour un jour la vérité sortira sr lafaire la !!!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau