Drame a Douala: 4 enfants meureut dans un incendie, possible conséquence des délestages

Un retour brusque de l’énergie électrique serait à l’origine de ce drame qui s’est déclaré la nuit dernière au carrefour IPA.

incendie.jpg

Pleures et consternations ce mercredi 12 février 2013 au lieu dit carrefour IPA, un quartier de Makepe, arrondissement de Douala Ve. La population n’arrive toujours pas à comprendre ce qui est arrivé à Aurèle 11ans, Kelvine 9 ans, François 6 ans et Arnauld 2 ans et demi tous brulés dans l’incendie qui à tout emporté dans leur maison. La mère des quarte enfants est inconsolable, elle qui hier encore avait fait du riz pour ses enfants à l’occasion de la fête de la jeunesse.

D’après les témoins: «la mère a confié la charge des enfants à leur papa avant de se rendre au chevet de sa belle mère malade dans un hôpital de la place. Le quartier étant sans électricité depuis le matin, le papa va alors décider d’aller acheter la bougie en fermant les enfants dans la maison. Quelques temps après son départ aux environs de 23h, il y a eu un retour brusque de l’électricité qui va entrainer un coup circuit et le feu va alors embraser toute la maison.

Les voisins vont tenter à l’aide du sable, de l’eau et des troncs des bananiers de stopper l’avancée des flammes. Ce n’est qu’alors au retour du pere que ce dernier va affirmer que les enfants sont à l’intérieur». La population va alors tenter de caser la porte ! Tentative vaine car: "le feu avait déjà pris toute la maison. Il fallait seulement empêcher que cela ne se propage dans tout le quartier" nous raconte un autre témoin.

L’arrivée des sapeurs pompiers quelques heures après ne va permettre que d’arrêter l’avancée du feu. Une fois le feu circonscrit, la dépouille de l’ainée des enfants sera retrouvée près de la porte centrale, celle de 9 ans complètement calcinée près de l’armoire au salon et les deux autres dans le lit.

Aes Sonel pointé du doigt

Face au drame, la population pointe un doigt accusateur sur AES SONEL. Les jeunes du quartier avec l’aide des moto-taximen vont organiser une marche pour se rendre à la direction technique de cette entreprise à NDOKOTI.

Au passage on pouvait lire sur les pancartes que tenaient les jeunes: «AES SONEL rendez nous nos quatre enfants». Une fois au centre technique les manifestants ont été stoppés par les policiers et les gendarmes. Mais ils ont exprimé leur ras-le-bol à travers les cris et des champs.

Un manifestant explique: «tous nos appareils sont en panne, il ne se passe pas un jour sans que nous ne soyons dans le noir, nos enfants n’apprennent plus, il n’y a plus de lumière même dans les amphis, après d’énormes factures vont nous être remises à la fin du mois. Nous réclamons réparation ». NASERI PAUL BEA le préfet du Wouri et madame Françoise FONING la maire de douala Ve ont fait une descente sur les lieux pour tenter de calmer la population.

© ARMAND-RODOLPHE DJALEU | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 13/02/2013