Douala: Une fille accouche en plein «écrasage»

Cette histoire inédite s'est déroulée le 06 mars dernier au lieu dit "Elf axe lourd".

Il est environ minuit. «Elf axe lourd» qui a fait sa toilette des grands jours, commence à accueillir ses nombreuses clientes. Même les belles de nuit s'y mettent, chacune essayant de se parer de la manière la plus aguichante qui soit. Anastasia, prostituée n'avait pas failli à la «tradition». Elle s'était maquillée de la plus belle des manières et s'était rendue comme tous les soirs à la «Elf axe lourd», un lieu où boissons et plaisirs sexuels se côtoient et s'entendent comme le larron en foire. Un peu plus déterminée ce fameux soir et ce, malgré l'état avancé de la grossesse qu'elle portait, la «go» réussira à «attraper» un client de fortune.

Naturellement et en de pareilles situations, les deux tourtereaux vont vite conclure verbalement les termes de leur contrat. L'enveloppe est immédiatement empochée. Il ne restait plus qu'à consommer l'acte libidinal. Ils s'orienteront alors vers une chambre, question de passer aux choses sérieuses. Était-ce un exploit ou une curiosité pour le jeune homme de « goûter au plaisir sur une femme enceinte»? Toujours est-il que c'est pendant leurs ébats amoureux que la jeune femme âgée d'environ trente ans, certainement emportée par le plaisir, ne se rendra même pas compte de la venue imminente du bébé.

A peine était-elle revenue sur terre qu'elle sera surprise de voir pointer la tête du bébé. Cette histoire continue de turlupiner tous ceux qui l'ont vécue. Vraisemblablement, le pauvre nouveau-né semblait avoir marre des tromperies et des écarts de conduite de sa mère Anastasie. «C'est bien fait pour elle, (...) cette fille a du culot, que venait-elle chercher à la Elf à ce stade de la grossesse», a fait de dire une de ses consœurs prostituées. Grosse frayeur pour son cavalier de circonstance, le pauvre va rapidement se vêtir et prendre la clé des champs.

Les hurlements de la prostituée en pleine parturition finiront par attirer l'attention de ses complices qui, dans un sursaut humanitaire, organiseront une quête de circonstance soutenue par le patron de l'auberge, question d'évacuer d'urgence Anastasie dans un centre hospitalier de la place pour une prise en charge. En tout cas, les histoires des auberges, aussi rocambolesques les unes que les autres, ne cesseront jamais de nous surprendre. On ne sait jamais de quoi demain sera fait ni à qui sera le tour? C'est peut-être aussi cela préparé l'émergence du Cameroun en 2035, chacun y va de sa touche.

© Antoine Aloumbé | La Météo

Commentaires (2)

1. inconnu 15/03/2013

Ce genre de mensonge ne m'étonne pas de la part de ce journal là "la météo" c'est leur spécialité.Comment pouvez croire à une pareille histoire jusqu'à la publier.Comment une femme qui est en plein rapport sexuel peut accoucher en même temps ? Le rapport était seulement entretenu par l'anus ?

2. perrine 15/03/2013

Tu as au moins été à l'école, sinon tu devrais savoir qu'une femme peut accoucher en toutes ciconstances. Il vaut mieux se taire quant on est ignorant. En tout cas moi cette histoire ne traduit que la misère dans laquelle les gens vivent, et je ne veux juger personne. j'éspère que la mère et le bébe se porte bien

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau