Cameroun : Un présumé escroc interpellé

feyman.jpg

Pierre Essawe Ngangué a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Nylon mercredi 30 janvier 2013. I

l a été interpellé ce mercredi à son domicile à Manoka, aux environs de 16 h.

Ce Camerounais qui aurait passé 18 années en Europe, à en croire ses proches, était activement recherché par le commissariat de sécurité publique du 12ème arrondissement, qui avait émis un avis de recherche à son encontre.

Une plainte a été déposée contre lui à la brigade de gendarmerie de Nylon par dame Manyaka, qui lui réclame la somme de 2 700 000 F Cfa. « Pendant que M. Essawe était en Europe, son père a vendu une parcelle de la concession familiale. Quand Essawe est retourné au bercail, il a contesté la vente en brandissant le titre foncier en sa possession. Face au refus de la dame, il a été décidé que celle-ci verse 120 000 F Cfa pour l'acquisition définitive du terrain», explique une source à la brigade de Nylon.

«A défaut de quoi, Essawe devait prendre l'engagement de rembourser 60 millions de F Cfa à l'acheteuse afin qu'elle libère la parcelle querellée», poursuit la source. N'ayant pas d'argent, le mis en cause a emprunté l'argent à dame Manyaka en promettant qu'il lui remettrait 5 millions. L'argent devait être versé dans les procédures en prélude au remboursement de l'acheteuse de la parcelle.

Mais, Essewe n'a manifesté aucune volonté de rembourser. Interpellé d'abord jeudi dernier, il a été libéré après que son «cousin » se fut porté caution. Il a été repris mercredi. A la brigade de Nylon, l'on affirme que le suspect avait déjà extorqué 4 millions à un de ses «partenaires», dans une autre affaire.

© Le Jour : T.T.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau