Cameroun : Un amant cocu échappe au lynchage à Douala

justice, amant, cocu 020210300.jpg

Histoire étrange que celle que vient de vivre Christian, trentenaire, en couple avec Marie depuis quelques années à Pk5.

Ce dimanche 26 mai, de nombreux jeunes de son quartier voulaient l’occire, ayant appris que sa compagne était morte des suites de violences domestiques. Il se passe qu’une dispute a bel et bien éclaté ce week-end entre les deux. Christian reconnaît avoir frappé Marie. Mais ajoute qu’il l’a conduite ensuite à l’hôpital. Sur ces entrefaites, un amant entre en scène – il évoluait depuis en coulisses. Il fait sortir Marie de l’hôpital, et appelle une cousine de Christian à qui le « scoop » est servi : Marie est morte. La nouvelle se répand alors dans le quartier, suscitant un torrent de larmes (dont celles de Christian lui-même).

Commence une curieuse chasse au corps dans différentes morgues, au gré des informations changeantes du mystérieux correspondant. Deido, Bonabéri… Entre-temps donc, une foule se forme devant le domicile à Pk5, la rumeur continue d’enfler. Un pick-up de la police arrive à point nommé pour Christian (les aspirants-lyncheurs s’énervent mais n’y pourront rien). Plus tard, un policier demande le numéro de sa compagne et appelle. Un homme décroche : « Marie est sortie, rappelez dans cinq minutes. » Après enquête, la jeune femme est retrouvée à Akwa-nord, installée avec un autre. Lundi, elle a voulu récupérer le reste de ses affaires à Pk5 (elle déménageait progressivement), mais Christian a refusé net. Pour lui apprendre à vivre ?

© Cameroon Tribune : Alliance NYOBIA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/05/2013