Cameroun - Transaction foncière: Comment la Maetur a floué Paul Biya

Pour l'achat de sa parcelle de terrain, au lieu-dit Golf-Ntougou à Yaoundé, le mètre carré a été facturé plus cher au Président qu'à l'Ambassade des Etats Unis et aux Ministres.

paul-biya-nev-011o-hp-475.jpg

Il a payé le plus fort prix, pour l'acquisition le 18 octobre 2001, d'une parcelle non bâtie d'un terrain urbain dans l'arrondissement de Yaoundé II au lieu-dit Golf Ntougou d'une capacité de deux hectares, M. Biya a déboursé 507 960 000 versés dans les caisses de l'Etat. Tout calcul fait, le mètre carré lui revient à 25 398 FCFA. A première vue, rien d'anormal, au contraire. Aujourd'hui décédé, Albert Charel Mva, alors conseiller et ami intime très écouté à qui le Président confie toutes sortes de missions, a rondement mené la transaction de concert avec le Directeur du cabinet civil, a réalisé une très bonne affaire. Car, dans cette zone très prisée, située à quelques encablures du palais présidentiel où ne s'installent que des Ministres, Directeurs généraux, Généraux d'armée, fonctionnaires embourgeoisés, etc., le mètre carré de terrain se vend à prix d'or.

Certains acquéreurs parlent d'un plafond de 100 000 francs CFA. C'est sur ce terrain, objet du titre foncier n°29361 que M. Biya entreprend quelques mois plus tard la construction d'une villa conçue par l'architecte olivier Cacoub, le même qui a entre autres, dessiné le palais de l'unité et l'extension de l'immeuble siège de la SNH de Yaoundé. Si M. Biya peut donc se réjouir d'avoir acquis ce terrain à vil prix, en revanche il a été floué dans la transaction. En effet, dans ce lotissement de 38 hectares mis à sa disposition le 22 avril 1997 par décision de M. Hamadou Moustapha, Vice Premier Ministre chargé de l'urbanisme et de l'habitat et aménagé par les soins de la Mission d'aménagement et d'équipement des terrains urbains et ruraux (Maetur), le terrain se vend au prix unique de 20 000FCFA.

C'est à ce prix que, au corps de l'année 2001, l'ancien Premier Ministre Peter Mafany Musonge a acquis 1590 mètres carrés dans le même lotissement, et que des parcelles de 1000m2 ont été achetées le 8 août par les ministres Marafa Hamidou Yaya, André Mama Fouda, Basile Atangana Kouna, pierre Hélé, Grégoire Owona, etc. à 20 millions de FCFA chacune. Dans la galaxie des acquéreurs, le gouvernement des Etats Unis apparaît comme le plus privilégie. La Maetur lui a fait une fleur en cédant le mètre carré au prix le plus bas. Pour implanter le nouveau siège de son ambassade, de Yaoundé, à proximité de la résidence présidentielle, il a acheté le 20 novembre 2000, un terrain de 5 hectares à hauteur de 812 millions de CFA. Tout compte fait, le mètre, carré n'a coûté que 16000 FCFA. Cette iniquité de traitement des acquéreurs par la Maetur s'est accompagnée d'un accaparement par certains acteurs clés servant aujourd'hui encore dans la haute administration des parcelles de terrain pourtant destinées aux familles autochtones ou à l'administration.

© Arthur L. Mbye | Repères

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau