Cameroun - Scandale : La nièce du Dg des Douanes prise en flagrant délit de corruption

libom-likeng-minette-douane.jpg

Dans le cadre du retrait des colis à Dhl, Chef de Brigade colis postaux s’est livrée en spectacle la semaine dernière à l’immeuble Stamatiades sis au quartier Hippodrome, près du Haut Commissariat du Canada au Cameroun.

À en croire certaines indiscrétions l’Adjudant Edzingui Amougou Sandrine aurait tenté de RETIRER un colis appartement à un tiers en procédant au trafic d’influence au vue de son statut de nièce de Minette Libom Li Likeng, la patronne de la Douane. Mal lui en a pris, les responsables auraient exigé de voir un peu plus clair. C’est alors qu’on apprendra qu’il s’agit d’un dossier encombrant, puisque l’usager en question, la veille, aurait été prié de verser 30 000 Fcfa de bakchichs pour contourner la tarification officielle, soit 50 000 Fcfa.

Face à cette situation, la gabelou aurait analysé cela comme un manque de respect vis à vis d’elle et se serait mise dans une colère noire contre sa hiérarchie et précisément le Lieutenant des Douanes, Bassia Bassia Olive, Chef de section Dhl. L’échange aurait alors tourné au ridicule puisque le public venu assister au spectacle est resté pantois face à la prestation des protagonistes. L’on pensait que l’affaire était terminée lorsque des convocations provenant des Brigades de gendarmerie ont inondé les couloirs la section Douanes de la Dhl. La hiérarchie va trancher en expliquant qu’un problème comme celui-ci ne peut en rien concerner la gendarmerie.

Des palabres seront ouvertes afin de trouver une solution à ce scandale. Pendant que de hauts responsables de la Douane vont se mettre à pied d’œuvre pour régler à l’amiable cette crise, l’affaire va s’ébruiter. Enquête menée, l’on se retrouve plutôt dans une histoire de l’arroseur arrosé, puisque les informations véhiculées par l’adjudant Edzingui Amougou pour enfoncer son Chef hiérarchique s’avèrent plutôt comme de la manipulation.

Des indiscrétions font état de ce que cette dernière ne serait pas à son premier forfait. Elle serait une habituée de cette pratique peu orthodoxe. Et aurait enregistré d’autres antécédents avant l’arrivée du Lieutenant Bassia Olive. , la nièce du Dg des Douanes impliquée ici et certains collaborateurs avaient instauré cette pratique peu orthodoxe dans la gestion des colis. Avec pour astuce, la sous évaluation des marchandises, le rançonnement des usagers, l’arnaque.

Autant de vices qui avaient pignon sur rue sans que personne n’ose dire mot. Bassia Bassia Olive à son arrivée aurait bloqué toutes les poches de résistances des pratiques sus-évoquées au point de devenir l’ennemi de ses proches collaborateurs, adeptes du gain facile. Pour ce qui est du cas d’espèces, l’on apprend que l’usager à l’origine de cet incident aurait voulu finalement s’acquitter des frais de son colis, mais l’adjudant Edzingui Amougou Sandrine se serait opposée. En revanche, Pour cette dernière, son Chef, le Lieutenant Bassia Olive brille par des pratiques peu efficaces, ce qui est à l’origine du rendement au rabais de cette section.

Or, les proches du lieutenant Bassia disent que les caisses ne se sont jamais aussi bien portées, que la hiérarchie ne cesse de féliciter le chef de section pour ses efforts de redressement de la tendance. À la direction générale des Douanes, on dit, Libom LI Likeng très gênée par l’attitude de sa nièce qui devrait normalement prêcher par l’exemple. Affaire à Suivre.

© Aurore Plus : Dimitri Amba

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau