Cameroun - RDPC/Hauts-Plateaux: Augustin Kontchou Kouomegni sanctionné pour bagarre

augustin-kontchou-kouomeni.jpg

Dans le cadre des investitures pour les municipales et les législatives, il a été remplacé par le Secrétaire général du Comité central, au lendemain des coups de poings portés contre un Secrétaire de section.

C'est désormais du banc de touche qu'Augustin Kontchou Kouomegni, joueur au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) va vivre la suite du processus des investitures dans le département des Hauts-Plateaux, en vue des élections législatives et municipales qui auront lieu le 30 septembre prochain. La décision du Secrétaire général du Comité central du RDPC, Jean Nkuété, rendue publique via le poste national de la CRTV, remplace Augustin Kontchou Kouomegni par Timothée Ngamo. Dans la même note, Jean Nkuété remplaçait également Luc Sindjoun dans la Commission d'investitures.

Les faits remontent à la nuit de mardi 9 juillet 2013, quand une bagarre a opposé l'ancien Ministre d'Etat à Claude Kamdem, Secrétaire de la section RDPC Hauts-Plateaux centre. De sources dignes de foi, Augustin Kontchou Kouomegni, jouissant de sa position privilégiée de vice-président de la Commission des investitures dans son fief politique, tenait absolument à faire passer la liste conduite par son épouse, Françoise Kontchou, candidate à l'élection municipale. Mais, Claude Kamdem aura le malheur de s’y opposer de façon républicaine. «Quand on vous dit qu'il y a eu bagarre, il ne s'agit pas seulement d'un accrochage entre deux militants. Il y a bel et bien eu échange de coups de poings entre Kontchou Kouomegni et son vis-à-vis. Mais, c'est le Ministre qui a engagé les hostilités et Kamdem ne faisait que se défendre», relate une source bien introduite au sein du parti. Face à cette scène, qui s'est produite en plein réunion, il a fallu une mobilisation tous azimuts des autres membres de la commission et des militants présents dans la salle, pour mettre un terme à l'altercation.

En creusant cet acte que vient de poser un ancien Ministre de la République, ce qui lui a valu son poste de vice-président de la Commission départementale des investitures, il ressort que Claude Kamdem est un allié de Didier Kamdem, le Président de section RDPC Hauts-Plateaux centre, avec qui le Ministre Kontchou aurait des antécédents. Au lendemain du décès, le 31 janvier 2012, du Maire Elias Tchadji, Augustin Kontchou Kouomegni serait en train de manœuvrer pour avoir à la tête de la Commune de Baham, un magistrat municipal sur qui il aura une main mise. Dans le camp d'en face, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto, originaire de Baham, qui serait aussi en train de constituer une liste afin d'aller à la conquête de la mairie de Baham, pourrait bien exploiter les actes d'Augustin Kontchou Kouomegni pour battre campagne contre le RDPC qui se veut pourtant un parti de rassemblement.

Bien qu'ayant confié que le MRC est sur le terrain en vue de constituer ses listes pour les municipales et les législatives, notre source, militant, maintient un mystère autour du nom de la personne qui serait à la tête de liste. A en croire un haut cadre du RDPC, le remplacement d'Augustin Kontchou Kouomegni dans la Commission départementale d'investiture ne saurait être une sanction suffisante, au regard des préjudices causés au parti de la flamme dans les Hauts-Plateaux.

© Jérôme Serge Todjom | L'Actu

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau