Cameroun: On indemnise déjà sur le tracé de l'autoroute Yaoundé-Douala

Les populations de la Mefou et Akono ont reçu leur enveloppe mardi dernier à Mbankomo. Environ 270 millions de F. C’est la somme de ce que les populations de la Mefou-et-Akono, touchées par le projet de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala ont perçu mardi dernier, des mains de David Embe, préfet du département.

283 une autoroute douala yaounde

Ici, 70 personnes sont concernées, mais c’est seulement 68 qui ont effectivement des chèques, les autres étant absentes. Et de sources proches du dossier, ces bénéficiaires ont commencé à défiler devant le guichet spécial ouvert pour eux à la Bicec. « Dès vendredi, ce sera autour des populations de la Lékié de percevoir leurs chèques, pour un montant d’un peu plus de 420 millions de F », indique Oumarou Haman Wabi, secrétaire général des services du gouverneur de la région du Centre, responsable de la commission de recensement.

« Les personnes à déguerpir dans le département du Mfoundi, qui a le plus gros lot dans cette phase, devront attendre un peu, le temps que les fonds nécessaires à leur dédommagement soient disponibles », a-t-il poursuivi. En effet, faut-il le rappeler, on annonçait il y a quelques semaines que seulement 736 millions environ étaient disponibles dans les comptes de la Caisse autonome d’amortissement, sur plus de 1, 34 milliard nécessaires pour cette opération qui concerne les 10 premiers kilomètres du projet.

« Le ministre des Travaux publics a instruit que la commission de recensement et d’indemnisation commence les paiements avec ce qu’elle avait sous la main », a indiqué Haman Wabi, joint hier par téléphone. Après le recensement des riverains dans les trois départements concernés par ce projet, la commission régionale du Centre avait dénombré 198 personnes à indemniser pour les cultures, les constructions et les tombes.

Pour mémoire, le Premier ministre, chef du gouvernement a signé le décret portant indemnisation des personnes victimes de perte de droits fonciers et/ou destruction de biens sur le tracé de ce projet le 5 février 2014. Ce texte a été suivi le 5 mars par un arrêté du ministre en charge des Domaines fixant les modalités de paiement de cet argent. Après ces paiements qui devraient permettre à l’entreprise chinoise de se déployer véritablement sur le terrain, il est prévu la poursuite du recensement sur 40 autres kilomètres.

© Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau